Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale

Bienvenue à New York, dans l'Upper East Side, où mes amis et moi vivons Tout le monde connaît la célèbre rengaine de Gossip Girl, bien sûr. Et pourtant cette année, les choses pourraient devenir très différente, bienvenue Yale, et autres Elites - eurk
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gossip Girl
Gossip Girl | You know you Love me
avatar

Féminin Nombre de messages : 107
Age : 28
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Lun 4 Fév - 23:02

Yale's Anatomy

"Bienvenue à tous les étudiants de première année". A peine arrivés et déjà au rapport. On vous remet des dépliants dans les mains, on vous invite à vous joindre à tel groupe et pire, on fait l'appel pour s'assurer que vous n'avez pas décidé de sécher votre premier jour à Yale. Heureusement pour vous, c'est un prof plutôt sexy qui vous sert de guide. C'est sûr que ce facteur est loin d'être négligeable et rend tout de suite la visite de la BU ou du labo de chimie plus intéressante. Et même la gent masculine semble apprécier les qualités de leur futur prof pour ceux qui ont choisi médecine. Alors que la visite est sur le point de s'achever et que tout le monde est pressé de retourner à quelque chose de plus excitant, un accident se produit dans une salle de classe et pousse l'ex brillant chirurgien en cardiologie à renouer avec la médecine malgré ses démons, afin de sauver une étudiante, quant au reste du groupe, auront-ils assez de sang froid, de courage et un esprit de solidarité pour faire que cette banale visite de l'université ne vire pas au tragique ? Les connaissant, je suis déjà en train de rédiger un hommage à cette pauvre victime innocente ...


Personnages:

- Jude Reynolds
- Hannah Fergusson
- Aurora Johnson
- Savannah Stuartson (tu seras l'étudiante à "sauver")
- Alexander Wilson
- Rain Evans

_________________
And who am I ? That's one secret I'll never tell.
Xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.over-blog.com
Alexander Wilson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 410
Age : 24
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Mar 5 Fév - 0:34

[Il est nuuuul mon post --' J'en ai marre de faire des boudins pareils xD]

    Nous y voici enfin ! Ce premier jour que certain qualifiais de "gravé dans les mémoires a jamais" était enfin arrivé. Yale nous ouvrait ses portes et cette nouvelle année changerait certainement de nombreuses choses dans l'avenir de tout les étudiants de cette université. Tous avec des perspectives différentes, nous n'arriverions sûrement pas tous à ce que nous voulons devenir mais à cet instant nous étions tous ici pour notre premier jour en tant qu'étudiant. Venus du monde entier et appartenant à toutes les classes sociales, Yale accueillait ses nouveaux élèves pour leur souhaiter la bienvenue. Alexander poussa les premières portes qui le menait à ce lieu ou tout le monde se rendait pour former le groupe qui apparement prendrait part à une visite des batiments. Evidemment ce programme là n'emballait pas le jeune homme mais il avait la chance de se retrouver avec sa petite amie et si par le plus grand des hasard [Hem Hem] ils s'ennuyaient lors de la visite alors ils pourraient toujours se conduire comme des enfants et s'eclipser discretement. Le fait est que pour l'instant ils arrivaient ensemble vers le groupe et qu'à peine approchés des jeunes inconnus, on leur remit des prospectus de tout genre pour entrer dans des groupes au sein de l'université ou encore prendre quelque option unique à Yale et qui sont, evidemment, à prendre en plus des cours habituels. Alex' se demandait bien pourquoi gâcher une telle quantité de papiers puisqu'il se rendit vite compte que les seuls élèves autour de lui qui ne jettaient pas discretement les papiers ou ne prenaient même pas le temps de lire de quoi il s'agissait, étaient des intellos comme on dit si souvent. Alex' ne pouvait les insulter ou quoi que ce soit puisqu'il n'avait rien contre eux mais il avait toujours penser à leur sujet qu'il avaient peu être trop penser a devenir des adultes rapidement et en avaient peut être bien oublier de rester des enfants. Le travail est une chose mais l'enfance est tellement important ! Bref ce n'était pas le temps de penser a tout ca. En se rapprochant un peu du groupe avec Savannah,Alex' remarqua une certaine agitation et crut entendre quelque mots par ci par là à propos du professeur qui était censer nous faire cette fameuse visite à travers Yale. Je serra légerement la main chaude de Savannah dans la sienne et tourna la tête de son coté. Elle ne souriait pas beaucoup etrangement .. Alexander pensait qu'elle était sûrement un peu chamboulée par toutes ces choses nouvelles qui nous arrivaient et en particulier par cette rentrée. Il lui lanca un clin d'oeil et caressa tendrement sa main avec la paume de son pouce sur la peau douce de sa main entremêlée avec la sienne. Il l'a rassurait pour cette journée qui s'annoncait très longue et difficile. En attendant que le professeur en question n'arrive, Alex' se tourna vers Savannah et lanca en souriant :

    - Prête pour les nouveautés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0-tii0n-hell-kiwii.skyblog.com
Jude Reynolds
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Mar 5 Fév - 16:47

    Le premier jour de cours... Jude devait avouer qu'il s'était beaucoup préparé pour cette journée. Effectivement, lui qui n'avait jamais été enseignant de sa vie se retrouvait avec des jeunes à instruire, des jeunes qui voudraient bien évidemment devenir médecins... Il avait bien formé des gens, prit des externes sous sa charge et expliqué des centaines de fois tout plein de choses à l'hôpital. Mais ce n'était pas la même chose. En fait, il ignorait tout de l'enseignement comme on le fait de nos jours. Il tenta donc de se calmer ce matin-là, se disant qu'il n'aurait qu'à faire, pour le premier jour, une visite des locaux. Il était loin de se douter que cette journée tournerait rapidement au cauchemar et ce, même si Jude aurait préféré que tout se passe merveilleusement bien... Arrivant aussitôt à Yale, plusieurs heures à l'avance, il alla à son bureau et pépara certains papiers, de la paperasse quoi... Il s'était habillé de façon plutôt classe. De toute façon, étant le prof en médecine, il passait la plupart de ses journées avec un sarrau sur le dos alors, peu importaient les vêtements qu'il mettait n'est-ce pas? Il s'était tout de même obligé à mettre une chemise et une jolie cravate plutôt colorée, voulant faire bonne impression. Il releva ses manches et glissa aussitôt ses bras dans un sarrau blanc à quelques minutes seulement de sa rencontre avec de nouveaux étudiants.

    " Monsieur Reynolds!" fit une voix derrière lui alors qu'il se retournait vivement.
    " Oui?" fit-il en fronçant les sourcils, faisant aussitôt volte-face.
    " Vous avez tout ce qu'il vous faut?" demanda une jeune femme qui serait sans doute sa collègue de travail.
    " Oui, tout est parfait. Enfin, je me débrouillerai si jamais j'ai besoin d'user de ma créativité...!" affirma-t-il avec un souire avant de se retourner pour se rendre à l'accueil.
    Certains étudiants étaient déjà là. Hum... Rapides! Ils avaient quelques minutes d'avance et Jude s'avança vers eux d'une démarche naturelle, tentant de faire passer son trac. Et oui, l'ancien chirurgien avait le trac. Mais bon, après quelques minutes, sans doute serait-il plus assuré, n'est-ce pas? Il se rappela aussitôt que quelques profs de chimie étaient encore dans les labos en train d'expérimenter plusieurs trucs, mais cela ne l'empêcherait certainement pas de faire découvrir à ses élèves les fascinants locaux de médecine... Yale étant réputée pour ses cours en biologie médicale et en médecine, les locaux l'étaient tout autant et lui-même n'avait pu retenir une exclamation en les voyant pour la première fois. Il avait été étudiant ici... Mais bon nombre de choses avaient changé et il avait du mal à retrouver ses anciens locaux! Bon, ce n'était pas tout à fait pareil à l'hôpital, mais cela s'en rapprochait grandement.

    Prenant alors la parole sous les regards quelque peu fatigués des étudiants, en s'assurant qu'ils étaient tous présents, jetant un coup d'oeil su sa liste, il se présenta d'abord:
    " Je vous souhaite la bienvenue à Yale! J'espère que vous passerez une année formidable en compagnie de professeurs tout autant formidables..." débuta-t-il avec un léger sourire. Cela pouvait paraître prétentieux, mais il désirait simplement mettre un sourire sur les visages desétudiants et faire baisser la tension. " Je me présente : Jude Reynolds... Je suis l'enseignant, cette année, en médecine et ayant moi-même étudié ici, je vous assure que cette année sera pleine en rebondissements!" Il avait vu quelques visages se tourner à sa présentation, sachant très bien que certains le connaissaient, du moins, seulement de nom, ou même de vue.
    " On m'a délégué pour vous faire visiter les locaux de chimie, de biologie et de médecine en général et je dois vous avouer que ce poste, pour le moment, me convient parfaitement!" ajouta-t-il avec un sourire. " Si vous voulez bien me suivre...!" fit-il en se retournant pour que les étudiants puissent le suivre.

    Jude leur fit de nouveau face, marchant lentement à reculon, ayant oublier de dire un truc d'une extrème importance pour lui. " Au fait, si jamais vous avez des questions à poser, ne vous gênez surtout pas, j'y répondrai avec grand plaisir!" fit-il avec un sourire réconfortant. Il se rappelait sa première journée à Yale et il avait été étonné de voir la grandeur et l'immensité de l'Université. Certains pouvaient bien évidemment s'y retrouver perdus en voyant tout ce qu'elle comprenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Savannah L. Stuartson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 69
Age : 24
I heart : ... Hein? Quoi? Ah ça...c'est un secret! Alors *chut*!
Humeur : Plutôt joyeuse...
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Mar 5 Fév - 20:47

    Des études de médecines. Devenir chirurgien néonatal ou bien sage femme, Savannah rêvait de ça depuis toute petite, mais en grandissant elle avait eu un doute, et si devenir procureur n’était pas encor plus attirant ? C’est donc à cause de se doute précis qu’elle s’inscrivit à Yale, pouvant aussi bien étudier la médecine que le droit. Tout cela expliquera aussi sûrement pourquoi ce matin-là le réveil sonna à six heures du matin. Elle l’éteignît en vitesse avant qu’Alexander ne râle et elle se dirigea vers la salle de bain. Elle avait toujours été comme ça, une vraie lève-tôt. A chaque rentrée, toutes classes comprises, elle aimait se lever tôt, de peur d’arriver en retard sinon. Arrivée dans la dite salle de bain, elle entreprit de se doucher, quand cela fut fait et qu’elle se retrouva en sous-vêtements avec une serviette autour d’elle, elle soupira en remarquant qu’elle avait oublier de prendre les affaires qu’elle avait soigneusement préparer la veille. C’est donc à pas feutrés qu’elle entra dans la chambre ou Alexander dormait, lorsque la porte grinça, une grimace apparut sur le visage de la jeune fille qui attrapa sa pile de vêtement avant de refermer délicatement la porte. Dés lors, un soupir se fit entendre, pour une fois elle ne l’avait pas réveillé, car maladroite comme elle l’était, le pauvre Alexander ne pouvait pas dormir bien longtemps quand elle se baladait dans les parages. Savannah retourna dans la salle de bain et se changea, elle s’enveloppa d’une robe trapèze, de petites ballerines et d’un collier sautoir. Pour finir, la jeune fille se coiffa mais cependant ne se maquilla pas, elle n’était pas franchement une adepte de ses « choses » contenant autant de produits chimiques que de colorants. De plus, elle jugeait que toutes personnes était bien mieux à son naturel. Mais bon, tous les goûts sont dans la nature non ? Enfin bref, après s’être préparer, Savannah alla regarder dans la cuisine pour y trouver quelque chose qui pourrait faire office de petit déjeuner mais se ravisa, en faite elle n’avait pas faim, elle avait même pour ainsi dire, l’estomac noué. Parfois elle se comparait à une petite collégienne, vous savez, celles qui angoissent à chaque rentrée, qui se demandent si le T-shirt bleu est plus beau que le T-shirt rouge etc. Savannah regarda l’heure, il était tant d’aller réveiller Alexander. Elle alla donc jusqu’à la chambre qu’elle ouvrit en grand, laissant la lumière du jour entrer dans la pièce puis elle repartit pour enfin s’asseoir sur le canapé et regarder la télévision. Elle attendit une demi-heure à peux près, bercé par le bruit de la douche jusqu’à enfin voir son petit ami pointer le bout de son nez. Ils partirent donc main dans la main et arrivèrent à l’université…et bien main dans la main également. Arrivée là-bas, Savannah avait perdu tout sourire, elle commençait à se demander si le fait de ne pas avoir manger n’allait pas lui jouer des tours, ce n’était pas vraiment qu’elle avait faim, mais plutôt autre chose, autre chose qu’elle seule savait et dont elle c’était rendue compte lorsqu’elle n’avait que quinzes ans, les médecins lui avaient annoncés ce jour là qu’elle avait ce qu’on appelle aujourd’hui le syndrome de WilleBrand, qui est aussi confondu avec l’hémophilie A. Lorsqu’on lui avait annoncé, les médecins avaient aussi précisé que le fait d’être opérer rendait la maladie un peux plus dangereuse à chaque fois. Pour la petite histoire, ce qu’ils voulaient faire comprendre à Savannah, c’était que si elle se cognait ou recevait un choc à un endroit ou elle c’était déjà fait opérerer, alors elle allait avoir de saignements de nez et risquait une hémorragie. On lui avait aussi dit que de ne pas manger la rendait encor plus inoffensive. Mais allez savoir pourquoi, ce qu’elle entendit sortir de la bouche des médecins ce jour là ne sortit jamais des quatre murs de sa chambre à l’hôpital, elle n’en fit par à personne, et surtout pas à Alexander ou à ses parents qui risquaient de s’inquiéter deux fois plus pour elle. Savannah était maintenant anxieuse fasse à ce curieux problème. Mais de toutes façons, qui pouvait-elle ? La jeune fille fit en sorte de penser à autre chose, par exemple à la journée monotone qu’elle avait sans doutes passés. Elle entendit en bruit de fond la voix d’Alexander, lui demandant si elle était prête, elle releva alors légèrement la tête et répondit :

    « Oui, faut bien. Et toi ? »

    A quelques secondes d’intervalles, le professeur fit enfin son apparition, se présentant tout d’abord. Savannah écouta donc d’une oreille à demi attentive, a demi plongée dans ses pensés. Lorsqu’il ajouta que si n’importe quel élève avait une question à poser, il pouvait, elle ne put s’empêcher d’intervenir, elle avait fait une erreur ce matin-là mais ne recommencerait pas. Les médecins lui avaient confiés des cachets lors de sa dernière visite, mais étant têtue, elle n’y avait jamais touché et les avait fourrés dans la poche de son manteau, et à cet instant elle commençait à se demander si être têtue était gratifiant que certaines personnes le pensaient.

    « Excusez moi est ce que je peux aller chercher quelque chose dans la poche de mon manteau? Je l'ai laissé dans l'entrée. C’est important. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Evans
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 313
Age : 25
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Mer 6 Fév - 0:01

[Un peu plus tôt..]
C’est la rentrée ! Voila ce que criait Rain se matin en sautant sur l’énorme lit du fantastique Hôtel dans lequel elle avait passé la nuit afin d’être le plus proche possible de Yale en se jour bénit. Rain avait légèrement changé d’opinion à propos de cette université. Certes, elle rêvait de devenir détective ou un truc du genre mais en même temps, elle trouvait que ce n’était pas une si mauvaise idée puis elle aurait toujours le temps de s’adonner à son passe temps favoris, c'est-à-dire résoudre des enquêtes ! Que la vie était belle. La brunette sautait comme une folle son réveil à la main lorsque le service de chambre arriva. Un sourire absolument ravissant éclaira son visage alors qu’elle donné de la monnaie au jeune garçon qui venait de la servir et une fois qu’il sortit de la chambre, la belle mit de la musique et bien fort histoire de se préparer dans la bonne humeur. Car oui, elle était encore en pyjama. Rain adorer rester des heures et des heures a flâner dans son appartement dans un petit short et un débardeur en guise de pyjama mais là, ce n’était pas le moment. Car dans un peu plus d’une heure, elle devrait être a Yale en train d’arpenter les couloirs sûrement avec un grand groupe d’étudiants tous plus paumé les uns que les autres. Aaaah qu’est ce qu’elle avait hâte. Après une bonne douche, la jeune fille entreprit la grande et périlleuse tache d’ouvrir ses valises. Oui, elles étaient mal rangées et cela risquait d’être un carnage complet avant qu’elle ne trouve une tenue potable et rie oui, elle aurait pu faire ça la veille au soir et franchement, cela aurait était avec plaisir mais malheureusement, juste après être rentré à l’Hôtel, elle s’était endormie. Bha oui, ou on a un programme chargé ou on ne l’a pas ! Après maintes et maintes hésitations passe partout finit par choisir un jean brut qu’elle avait assortit à un haut blanc très clin, sur lequel on pouvait lire en grosse lettres I <3 NY. Simple vous me direz ? Mais Rain était la simplicité a l’état brut, elle avait cette espèce de charisme et cette classe qui faisait que, qu’importe le vêtement qu’elle porté, ça lui allait bien. Elle aimait juste être à l’aise et pas se prendre la tête. Attention, elle n’en restait pas moins féminine mais elle préférais garder une attitude décontracté dans la vie de tout les jour plutôt que de mettre des vêtement une taille trop petite histoire de paraître plus mince, non, c’était pas DU TOUT son genre ! Laissant ses cheveux retomber sur ses fines épaules, elle était fin prête. Prête à découvrir Yale. Prête à passer une année dans l’une des universités les plus prestigieuses. Prête à partir en fait…

[Now]
Ses deux grandes valises a ses pieds, Rain regardait autours d’elle en attendant impatiemment que quelque chose se produise. A ses coté, il y avait déjà deux, trois élèves, et tous –ou presque- tenaient dans leurs mains des prospectus en tout genre en rapport avec l’université. Rain les avait jetait quelques minutes après que les lui ai donné. En effet, si il y a bien une chose que la brunette détestait c’était garder des choses inutile sur elle, sa l’agaçait, je dirais même que sa la stressé et vu son état de pile électrique, il valait mieux qu’elle se passe de choses aussi…futiles ^^. La brunette passa une main dans ses cheveux détachés qui retombaient en cascades sur ses épaules. Quelque instant après qu’elle n’ai poussé assez bruyamment au moins son dixième soupire, un couple débarqua. Un très joli couple d’ailleurs. Rain les regarda un instant se demandant l’espace d’un instant ce que c’était que de rester longtemps avec un garçon sans avoir honte, peur ou je ne sais quoi. Elle se demanda aussi si c’était possible. Bha oui, les seules expériences qu’elle avait eut avec « des » garçon n’avait pas duré plus d’une semaine si on les réunissait toute. Puis bon, à vrai dire, elle préférait les avoir comme potes en faite ! An grand désespoir de certains mais bon que voulez vous, la brunette ne connaissait rien au couple, elle ne savait vraiment pas ce qu’était l’amour et, elle était tout ce qu’il y avait de plus pure. Malheureusement, pureté rime bien souvent avec naïveté. Et pas de doute Rain l’était aussi ! Enfin, après un bon quart d’heure d’attendre (dans le genre survolté, je vous laisse imaginer) Rain eu le grand plaisir de voir Monsieur blousse blanche arriver. Rain le dévisagea un instant alors qu’il s’approchait d’eux et ne put s’empêcher de sourire en le voyant sourire justement. C’était communicatif décidément. Ou alors c’était ces belle dents et sa prestance qui la rendait toute chose, va savoir. Elle se retint de rire en voyant sa cravate tout a fait adorable et l’écouta enfin pleinement sans trop l’analyser. Il s’appelait donc Jude Reynolds. Rain ne décrocha pas un instant et lorsque une jeune femme blonde vint a ses coté engager la conversation, Rain se retint de se jeter a ses pieds tant elle était contente que quelqu’un daigne lui adresser les paroles. Ok, elle était hyper sociable mais les ambiance de rentré, c’est toujours particulier n’est-ce pas ! La blondinette en question lui murmura que cela allait être un véritable plaisir pour elle de venir en cours de Médecine. Rain éclata tout naturellement de rire. Il faut dire que Jude était un bel homme et très bien conservé en plus (ahah) d’après ce que l’on pouvait voir. Rain répondit un sourire aux lèvres et les yeux pleins de malices.


" J’imagine bien ! Sa cravate me fait de l’effet je dois avouer. Moi c’est Rain. "

Sur cette dernière parole, Rain se mit à avancer en même temps que le groupe lorsque tout a coup la jeune femme du couple qu’elle avait observé il y a de ça quelque instant demanda à aller chercher je ne sais quoi dans sa veste. Rain aussi les sourcilles, tentant de cacher tant bien que mal sa grande curiosité..

[C'est Pathetique, désolé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude Reynolds
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Mer 6 Fév - 1:11

    En tant que chirurgien, Jude en avait vu des choses. Il en avait vu et entendu des histoires différentes pour expliquer le même problème. Et il avait surtout comprit comment analyser les gens. Il pouvait lire en eux comme dans un livre ouvert, mais il n'était pas magicien non plus. Il devait avouer que tout ne se voyait pas et n'était pas écrit dans le front de chacun... Personne ne pouvait deviner en le regardant qu'il avait été de longs mois en dépression après la mort de sa femme. Ces choses-là étaient tout simplement impossible à voir. Lorsque la jeune fille posa une question, à savoir, si elle pouvait aller chercher quelque chose dans son manteau qu'elle avait laissé à l'entrée, il allait s'apprèter à répondre non puisqu'ils n'avaient déjà pas beaucoup de temps pour la visite, mais son " C'est important." le ravisa tout de suite. L'air qu'elle avait employé, ce ton et cette posture... Elle ne mentait certainement pas et puis, l'entrée n'était qu'à quelques secondes encore de l'endroit où ils étaient, il ne fallait pas faire un mélodrame non plus...

    " Tu peux y aller. Nous allons t'attendre ici." fit-il avec un léger sourire à la jeune fille, la suivant tout de même des yeux afin de ne pas la perdre de vue. Cela semblait important, mais Jude n'était pas voyant non plus... Alors... Il vit quelques filles, deux en fait, qui semblaient s'amuser et il leur lança un sourire discret avant de reporter son attention sur la jeune fille partie chercher quelque chose dans son manteau. S'il avait décidé de continuer, elle risquait bien évidemment de se perdre dans la grande université qu'était Yale. Autant l'attendre... La voyant revenir, un sourire éclaira son visage alors qu'il repartait d'un bon pas, lâchant quelques commentaires au passage.

    " Vous savez, la couleur de ces murs était la même lorsque j'étudiais ici!" fit-il en secouant doucement la tête, passablement découragé. Et oui, notre cher Jude était un as pour formuler des demandes par l'intermédiaire de phrases qui n'en étaient pas. Il menait le petit groupe jusqu'aux locaux de chimie d'où une forte odeur s'échappait. Jude fronça les sourcils en pensant d'abord à l'ammoniaque, mais à bien y penser, ce n'était pas cela. Passant la tête à travers l'ouverture de la porte, il demanda aux gens qui étaient là: " Je peux faire visiter où..."
    " Ah. Il n'y a pas de problème. Faites attention tout de même c'est un peu encombré." affirma-t-il en ouvrant la porte toute grande. Ces étudiants n'avaient pas vraiment besoin d'entrer jusqu'au fond de l'endroit afin de voir à quoi cela ressemblait. Il les fit tout de même passer devant lui et leur montra quelques montages passablement compliqués allignés au mur.
    " Alors... Les locaux de chimie... Ils ont été totalement réamménagés depuis mes études et je dois avouer que le travail a été miraculeusement bien réussit! Vous avez certains appareils de distillation, d'autres afin de faire des analyses, qu'elles soient sanguines ou autres, et plusieurs montages afin de préparer des médicaments quelconque. Vous apprendrez tout ça en cours!" fit-il avec le sourire à l'endroit de quelques étudiants qui semblaient passablement intéressés.
    " D'ailleurs, c'est un peu encombré, mais l'endroit, habituellement, est tout à fait propre et stérile afin de mener à bien vos expériences. D'ailleurs, en cas d'incendie ou d'échappement de gaz mortel quelconque, on doit pouvoir quitter en vitesse et en toute sécurité. Vous apprendrez également cela dans votre premier cours en labo." ajouta-t-il afin de les prévenir qu'il n'y avait pas que ces règles à suivre en laboratoire. Il y en avait beaucoup d'autres, mais ce serait trop long de toutes les énumérer. Surtout que ce n'était pas le moment. Les hommes qui travaillaient dans les labos en ce moment observaient les étudiants, sourires aux lèvres, et finirent par quitter la pièce pour revenir lorsque ce serait terminé. Ils ne voulaient quand même pas nuire à Jude...
    " Y en a-t-il parmi vous qui ont des questions? Je ne pourrai pas répondre à toutes, surtout celles que j'exploiterai en cours... Il ne faut tout de même pas tout vous dire maintenant!" fit-il en riant et en attendant pour voir si quelques mains se lèveraient. Certains n'étaient sans doute même pas certains d'aller en médecine alors à quoi bon tout expliquer dès la première visite en labos? Ils auraient davantage le temps lors des sessions de laboratoire et pourraient voir tout en profondeur.
    L'endroit était encombré, mais Jude avait déjà vu pire...Parfois, dans les locaux de médecine, on devait faire avec ce que l'on avait! Et lorsque les médecins devaient se rendre dans une situation d'urgence, ils travaillaient parfois dans des espaces très restreints, voire, l'intérieur d'un autobus scolaire... Jude avait déjà dû grimper dans l'autobus renversé pour sortir des enfants de l'âge de 4 à 5 ans demeurés prisonniers. Ce n'était pas facile lorsque l'un des petits devait subir une opération d'urgence afin de ne pas perdre sa jambe... Surtout pas lorsque ça prendrait au moins deux ou trois heures avant de réussir à le sortir de là... Et bien Jude et deux autres médecins, l'une d'ailleurs spécialiste en chirurgie pédiatrique, avaient du l'opérer sur le champ, sans attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannah Fergusson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 60
Age : 26
I heart : La vie.
Humeur : Always Happy !
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Mer 6 Fév - 16:08

[Désolée c'est un peu court :S]

Hannah déboula, halentante, vers le petit groupe de personne qui visitait les locaux de chimie. A peine sortie du lit (la soirée d'hier avec Aaron avait été fatiguante, et ces deux la n'avaient rien trouver de mieux que de "feter" la rentrée en fumant et buvant un peu trop), elle avait enfilé un jean simple et un gilet ample, lequel recouvret un chemisier blanc large lui aussi. Sa chevelure brune tombait très bien, malgré le fait qu'elle n'y est pas touché depuis ce matin, par manque de temps. Elle pensait être affectée à la visite des locaux pour le droit, car c'est ce qu'elle voulait faire, mais il y avait du avoir une erreur, et forcément, ca tombait sur elle. Pas en colère pour autant, elle esperait juste ne pas se faire mal voir dès le premier jour.. Elle voulut se faire discrète et se présenter de manière simple pour ne pas se faire remarquer (ou aggraver sa situation tout du moins). Malheureusement, elle était hors d'haleine et donc un peu bruyante : Le monsieur-en-blouse-blanche-qui-lui-disait-quelque-chose la dévisagea. A moitié pliée sur elle même pour reprendre son souffle et essayer d'évacuer ce point de coté qui lui faisait mal, elle se releva doucement et dit, souriante (comme à son habitude : )

- Pardonnez mon retard monsieur, je ne pensais pas être affectée aux labos de si bonne heure : je viens à Yale pour étudier le droit ..
Hannah essaya de paraitre agréable et pas trop je m'enfoutiste envers la matière du professeur en face d'elle : son but n'était pas de paraître désintéréssée de ce qui se présentait à elle. Mais c'était sa toute première rentrée et elle ne savait pas vraiment comment se comporter : N'ayant jamais franchi les grilles de quelques école, il lui était difficile de deviner la conduite à adopter dans ce genre de situation. Le reste du groupe la regardait aussi, mais c'était un regard qui en disait plus long : ils la jugeait c'était sur et certain. Que porte-elle ? Pourquoi ses cheveux ne sont-ils pas coiffés ? D'où sort-elle ? etc ...
Hannah fit mine de passer au dessus de ca, elle n'allait pas se laisser faire. Elle se surpris à désirer une des cigarettes aux plantes de son meilleur ami, pour se déstresser un peu... Reprends toi ma vieille, les vacances sont finies et toi tu devras paraître digne et fière là. Pour les matter, ces gens qui ont déja des aprioris sur ta personne. Elle affichait toujours un sourire sur ses lèvres, mais il était déja un peu plus forcé. Alors c'était ca l'université ?

Elle s'adressa a Mister Blouse Blanche :
- Je pense que ca ne me fera pas de mal de visiter cet endroit avec vous, de toute facon, ca ne me fera pas de mal de connaitre un peu les lieux...

Elle réajusta ces habits, metta de l'ordre dans sa crinière brune et écouta ce que disait le prof sans se soucier des autres. Elle tentait d'être attentive, mais entendre des consignes qu'elle ne ré-utiliserais jamais
la barbait quelque peu, il fallait l'avouer. Mais ca, elle n'en laissa rien paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mlle-anas.skyblog.com
Jude Reynolds
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Mer 6 Fév - 23:05

    [ Pas de problèmes! Au fait, je poste quasiment entre chacun afin de répondre aux questions et tout. Mais ceux qui arrivent par la suivent peuvent dire comme s'ils étaient là depuis le début, hein! Wink ]

    Jude se retourna en voyant une jeune fille arriver, se demandant pourquoi il n'avait pas remarqué qu'il manquait quelqu'un. Bon, et puis, tant pis hein! Les étudiants n'étaient plus des bébés non plus. Ils manquent la visite, ils arrivent en retard, et bien ils pourraient aisément se débrouiller seuls... C'était ce que Jude, il ne le savait pas encore, apprécierait le plus du fait de travailler avec des gens adultes, ou du moins, sur le bord de l'être. Il eut un sourire légèrement moqueur à la vue de l'étudiante qui venait de louper une très légère partie de la visite. Il n'était vraiment, mais vraiment pas du genre à se prendre la tête pour rien, la patience étant l'une de ses principales qualités alors il doutait fort qu'il ne se prenne la tête avec des étudiants un jour ou l'autre.

    " Il n'y a pas de mal, mademoiselle. Tous les goûts sont dans la nature! Je m'appelle Jude Reynolds, professeur en médecine." ajouta-t-il avec un clin d'oeil dans sa direction. Tout le monde ne pouvait et ne voulait pas étudier en médecine et Jude respectait cela à 100%. Même, parfois, il se demandait pourquoi il avait choisit cette branche. Ce n'était pas toujours facile de voir des gens mourir des suites d'une maladie ou d'un arrêt cardiaque par exemple. Vraiment pas facile... Et Jude devait avouer qu'il y avait longuement pensé. En chirurgie, la faute retombait souvent sur vous lorsqu'il y avait une erreur médicale, mais c'était d'ailleurs les médecins qui s'en voulaient le plus de la mort d'un patient, que ce soit leur faute, ou pas. Il suffit de penser un peu... Vous opérez un patient qui décède sous vos mains... Le choc est assez brutal et ce, même si vous n'auriez rien pu faire pour le sauver...

    Et voilà que Jude s'était mit à expliquer les différentes consignes des labos, sans s'éterniser non plus, y passant simplement en vitesse afin de leur donner un avant-goût. La jeune fille semblait s'être remise de sa course éperdue à travers les couloirs de l'Université et Jude eut un sourire. Elle semblait se demander ce que les autres allaient penser d'elle et Jude savait très bien ce que faisait ce sentiment. Ce n'était pas toujours facile de vivre avec le ragrd des autres. Surtout pas à Yale, où vous deviez être les meilleurs, les plus doués, les plus beaux et les plus merveilleusement bons. Mais Jude n'était pas pour ça, encore heureux. Les préjugés n'existaient pas pour lui et sans doute était-ce la première chose que lui avaient appris ses études de médecine. En tant que chirurgien, ex chirurgien même si une boule se formait dans sa gorge à cette simple pensée, il avait vu des milliers de cas tous plus différents les uns que les autres. Et il avait apprit à ne pas juger, un médecin se devant d'être le plus neutre possible, chose qui s'avérait quasiment impossible lorsque vous deviez annoncer le décès d'une fillette de deux ans à sa mère qui attendait de l'autre côté de la porte, plaçant tous ses espoirs en vous. Mais les médecins n'étaient pas des Dieux. Ils faisaient aussi des erreurs et ils ne pouvaient pas faire de miracles non plus. Jude était l'un des meilleurs, mais il était quand même humain lui aussi, sans aucune appartenance divine. Ceux qui lui confiaient leurs enfants pour des opérations cardiaques ou autre lorsqu'il était de garde pensaient qu'il réussissait toujours, mais ce n'était pas le cas. Il avait vu nombre de patients décéder et cela l'attristait d'ailleurs.

    " Sans problèmes! Effectivement, l'Université est grande, ça ne peut faire de mal à personne!" fit-il avec un sourire, délaissant un peu les autres étudiants pour se consacrer surtout à celle qui venait d'entrer. Mais bon, il s'était déjà occupé du sujet qui le préoccupait, à savoir, la sécurité dans les laboratoires alors il laisserait quelques minutes aux étudiants pour bien cerner l'endroit. Les hommes étaient revenus dans la pièce afin d'observer le petit groupe, sourires aux lèvres. Jude les rejoignit un instant en souriant et il jeta quelques coups d'oeil sur les étudiants de temps en temps, les laissant découvrir un peu par eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Johnson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 258
Age : 26
I heart : My books, the city of Angels, my future profession.
Humeur : Concentrated, serious.
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Jeu 7 Fév - 17:58

Une dame pénétra dans la chambre d'un hôtel situé près de l'université de Yale, très près, voir à côté. La dame -au cheveux rêches coiffés en espèce de gros chignon frôlant étrangement la perfection malgré la laideur qu'il dégage-, claquant des talons, se dépêcha d'ouvrir en un seul coup et avec ses deux bras les immenses rideaux dorés avec des broderies anciennes laissant ainsi le jour percer dans la grande pièce. Puis elle reparti sans dire un mot. Un petit rayon de soleil s'attarda sur le visage de la belle Aurora Johnson, la réveillant. La petite blonde jeta un coup d'oeil au réveil sur la table de nuit puis elle se leva doucement en s'étirant, triste de quitter cet énorme lit de princesse d'au moins quatre places. Elle se dirigea directement à la salle de bain pour retirer son petit pyjama "Super Nana" et prendre une bonne douche. Après s'être bien réveillée grâce au jet d'eau tiède, elle enroula une serviette autour de ses longs cheveux naturellement ondulés et se glissa dans un gros peignoir tout doux pour ensuite se commander un bon petit déjeuner composé de jus d'orange, de tartines de confiture et aussi d'un café bien corsé. Après ce repas et avoir lu les news dans le journal, elle commença par se coiffer, le petit rituel habituel quoi: On les démêles, les peignes bien et puis on les sèche avec bien sûr l'appareil pourvu à cet effet: le sèche-cheveux. Après mûre réflection, elle décida de le laisser ondulés au lieu de les lisser, bien sûr, elle s'occupa soigneusement et délicatement de ses grosses boucles, les laissant retomber en cascade sur sa poitrine, elle ne verrait pas l'intérêt de rendre ses boucles de cheveux plus jolies pour ensuite les attacher! Bref, elle enfila ensuite des sous-vêtements puis sa petite robe Chloé couleur crème, prévue depuis des mois pour la fameuse rentrée de Yale...

Et oui, cela fait des mois que miss Johnson se prépare à cette rentrée qui selon elle sera la meilleure, même si sa soeur la suit à Yale. Tant pis, faut bien qu'elle endure sa jumelle! Bon de toute façon, ce n'est pas non plus un sacrifice car quand les petites Johnson veulent, elles s'entendent parfaitement bien. Même si ses moments sont rare il faut l'avouer. Et le pire à venir c'est pour les colocs des jumelles, car elles vont habiter ensembles et avec d'autres personnes! J'espère que tout le monde trouvera une bonne cachette quand les soeurs se metteront en colère l'une contre l'autre, se sont des vrais boules de colère et hystériques sur les bords et leurs disputent sont pires que la foudre voir pires qu'un cyclone! Pour Aurora, la journée commence vraiment bien: C'est un réel bonheur de ne pas avoir les espèces de trois petites bestioles de Chloe dans les pattes durant qu'elle se prépare! Hé oui, Chloe et Rory se situent dans deux hôtels différents, c'est mieux ainsi même si c'est sûr qu'elles se manquent. Aurora se maquilla légèrement, un peu de crayon noir, de mascara, et du blush. On pourrait croire qu'elle a mit du fond de teint vu sa peau aussi mat mais non, elle est juste bronzée. Los Angeles va lui manquer avec son soleil habituel mais sa fait des mois qu'elle attend avec impatience d'intégrer Yale! Son rêve s'accompli peu à peu. D'abord les études, puis les examens puis enfin elle deviendra une grande chirurgienne aussi connue que son père. Elle a vraiment hâte! Rory orna son décolleté -pas vraiment décolleté- d'un délicieux collier qui lui a été offert par sa soeur l'an dernier, puis ses oreilles sont "illuminées" par de charmantes boucles toutes en vrai diamants, cadeau du cher papa bien sûr. Après une petite touche de parfum, elle glissa ses petits pieds dans des escarpins noires de chez Prada, parfaitement vernis, puis elle s'empara d'un sac à main noir Fendi, le rempli de quelques affaires -portable, agenda électronique, son organiseur (pas électronique), et d'autres babioles. Elle attrapa au vol pour aller à la salle de bain une petite veste noire, s'admira dans le miroir, ajouta une touche de gloss couleur pêche sur ses petites lèvres et quitta la chambre d'hôtel en fermant bien avec la clé puis elle glissa le petit objet dans son sac à main fourre-tout. Elle consulta sa montre, ouf elle n'est pas en retard et elle va même arriver à l'heure.

Waouw, c'est grand et c'est beau Yale! Aurora est assez impressionnée par la splendeur de l'université. Hé oui, la belle ne l'a jamais visitée, même pendant les portes ouvertes! En même temps, miss Johnson est genre tout le temps overbookée et c'est déjà dur de trouver du temps rien que pour manger alors pour visiter nu lieu c'est encore plus difficile.... Une fois entrée dans l'immense bâtiment chauffé, elle ôta sa petite veste et la déposa à l'entrée comme d'autres étudiants le font puis elle rejoignit un petit groupe qui est assuré par le professeur de médecine assez charmant pour un professeur! Un petit sourire se dessina sur les lèvres de la minimoy blonde (a), elle n'est pas du tout du genre à penser ou même à regarder les garçons mais elle avoue que le prof n'est pas mal du tout. Tout en regardant les prospectus qu'on lui a distribué, elle écouta attentivement le dénommé Jude Reynolds puis elle enfoui les papiers dans son sac à main et le pendit à son épaule. Elle regarda le petit couple d'élèves, ils sont assez mignons et ils s'accordent parfaitement bien, puis elle observa une fille seul, comme elle en fait et puis la petite brune -ho une autre minimoy, cooool Rory est pas la seule minimoy du groupe (a)- à l'air assez gentille et pas nunuche comme la Chloe Johnson -qui n'est d'ailleurs pas dans son groupe et c'est tant mieux, Rory n'a pas envie de voir ses espèces de chiens moches dès le matin (a)-. Elle l'approcha donc et pour engager la conversation, elle lui murmura:


- J'ai déjà hâte de participer aux cours de Médecine, sa va être un véritable plaisir!

Puis elle rit légèrement, de sa petite voix cristalline. Elle regarda le professeur qui entendit les jeunes filles rire et qui leur adressa discrètement un petit sourire. Oops, aurait-il entendu Aurora? Bon tant pis. La jolie brunette ajouta que le cravate colorée du professeur lui fait de l'effet. Johnson arqua un sourcil d'un air de dire "Haaaaan mais qu'est-ce qu'elle me dit là?" xD enfin bref pour traduire son étonnement quoi puis elle sourit à la suite pour rassuré la miss qui se présenta ensuite. Rain, c'est un joli prénom! Aurora répondit ensuite, toujours en murmurant pour éviter de couper la parole au prof:

- Oui enfin très... très.. colorée! La cravate! Oui très colorée la cravate! Enchantée. Moi c'est Aurora mais tu peux m'appeler Rory.

Elle adressa un petit clin d'oeil amical à la jeune fille puis alors que la visite s'enchaîne, elle se tourna pour regarder une autre demoiselle assez négligée niveau vêtements et coiffure comprise qui vient d'arriver. Elle est essoufflée d'avoir trop couru. En même temps, les couloirs de l'université sont très grands et ils ont déjà fais un bon bout de chemin depuis le début de la visite. Elle scruta la nouvelle arrivante de haut en bas et un petit sourire assez hypocrite envers cette dernière s'afficha sur ses lèvres. Un sourire hypocrite qui se transforma en un sourire amical, c'est le jour de bonté pour Rory, elle se décida à critiquer personne et à être gentille avec tout le monde sans exception, même si sa va être assez dur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Wilson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 410
Age : 24
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Jeu 7 Fév - 20:21

[HAN! Pourriii =X]

    Alexander tenait toujours la main de sa fiancée plutôt discretement et gardait un oeil bienveillant sur elle. Il n'arrivait toujours pas a retrouver sur son visage le sourire qui le rassurait tellement depuis la tentative de sucide. Il passa sa main dans ses cheveux en attadant patiemment le professeur qui devrait leur faire visiter l'université. Il s'attendait a quelque chose de terriblement barbant mais en entendant les chuchotements des autres élèves autour de lui qui insinuaient que ce fameux enseignant était quelqu'un d'assez cool. Alex' esperait donc que si ceci était vrai la visite s'avererait alors surement bien plus interessante. Il se tourna vers Savannah en esseyant de toujours garder ce sourire aussi rassurant que possible. Elle avait peur et il l'avait parfaitement comprit mais après tout c'était pour ca qu'il l'avait acompagner ici, parce qu'il ne voulait pas l'a laisser seule si loin de lui. Cette décision prise a la dernière minute ne lui avait surtout pas été reprocher par son père qui était ravi de savoir que son fils et sa petite amie passerait tout leur temps ensemble. Ce que le jeune homme ne savait pas c'était que son "chère papa" était justement entrain de préparer une grande soirée en l'honneur des deux fiancés et .. de leur mariage très prochain ! Comment pouvait il avoir l'idée farfelu de marier son fils si jeune ? Pour la réputation qu'il épouserait en même temps que Savannah bien evidemment ! Alexander fut tirer de ses pensées par l'arrivée du professeur qui l'empecha de pouvoir répondre a sa petite amie. Il leva la tête et esseya ed se sureler en se mettant sur la pointe des pieds pour apercevoir le visage de l'enseignant par dessus les têtes des autres élèves. Il put voir que celui ci était jeune et remarqua ensuite, alors que les personnes présente devant lui se dissipait un peu pour le leger le champs libre, que celui ci était brun et tenait sur son visage une expression assez agreable et douce. Il expliquait qu'il était beaucoup pencher sur la medecine et cette révélation ne m'etonnait pas vraiment etrangement. Peut être que sa tête etait celle d'un médecin ^^ Il suivit le groupe qui marchait lentement derrière ce Monsieur Reynolds. Cependant le jeune homme ne prêtait pas vraiment attention a ce qu'il disait car son attention s'était de nouveau poser sur Savannah qui psserait plutôt tourmentée et semblait être completement ailleurs. La classe entra dans une salle de classe sur laquelle le professeur prit la peine de leur donner quelques renseignements. Encore une fois Alexander dût se mettre sur la pointe des pieds pour tenter de voir quelque chose ou d'entendre un peu mieux ce que disait le professeur. Une fois quelques élèves entrés il put enfin se rapprocher et c'est alors qu'il entendit la voix de Savannah lancer a M. Reynolds qu'il était important qu'elle se retire un instant pour aller chercher quelque chose. je m'etonnais qu'elle ne m'est pas parler de ce "quelque chose" et me tournait vers elle pour trouver une quelque expression sur son visage alors que le professeur lui donnait la permission de sortir sans s'attarder sur le sujet. Je me permit d'ajouter :

    - Veuillez m'excuser mais je vais l'accompagner ! Nous ne nous attarderons pas.

    Ajouta il avant de sortir avec Savannah en se posant quelques questions sur les raisons qui l'avaient pousser a sortir si precipitamment. Il se passait quelque chose et même si je pouvais paraitre très etouffant je me permettais de lui demander ce qui se passait exactement :

    - Qu'est ce qui se passe Savannah au juste ?

    Ils s'arretêrent tout les deux devant le manteau de la jeune fille et il se tourna de facon a être en face d'elle avant de plonget tendrement son regard dans les si jolies yeux de sa petite amie. Il detestait être impuissant quand elle était dans cet état et esperait ne pas retrouver face a une réponse vague ou bien complètement fausse. Si elle luie disait par la suite que tout allait bien pour elle alors Alexander se sentirait sans doute obliger de d'insister même si elle detestait ca. il lui souria legerement et attendit très patiemment une réponse. Elle savait qu'elle pouvait tout lui dire après tout ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0-tii0n-hell-kiwii.skyblog.com
Savannah L. Stuartson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 69
Age : 24
I heart : ... Hein? Quoi? Ah ça...c'est un secret! Alors *chut*!
Humeur : Plutôt joyeuse...
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Jeu 7 Fév - 21:25

    Savannah lança un sourire forcé au professeur sans pour autant pouvoir le remercier, son sourire en disait suffisamment, on pouvait tout de suite comprendre qu’elle était trop tracassée et trop fragile pour ouvrir la bouche sans sangloter. La jeune fille commença donc à marcher à travers les quelques élèves mais se stoppa net en entendant Alexander qui disait qu’il allait la suivre. Là elle était dans de beaux draps ! Comment allait-elle lui expliquer quand elle allait sortir les cachets de son sac ? Elle allait probablement prétexter une migraine ou quelque chose du genre, bien qu’il n’était pas si bête et allait sans doutes lui demander si c’était sa migraine qui était si « importante ». La jeune fille attendit donc qu’Alexander soit juste derrière elle sans pour autant tourner la tête pour recommencer enfin à marcher. Ils sortirent donc de la salle pour se retrouver dans un couloir, Savannah n’avait toujours pas ouvert la bouche, elle ne se voyait pas pour l’instant lui donner une quelconque information sur ce qu’elle était partie chercher. Après avoir seulement marcher une petite minute, ils arrivèrent devant le manteau de Savannah. Avant que cette dernière n’ait pu attraper ses cachets, Alexander lui demanda des explications. Explications que la jeune fille ne lui donna pas, enfin pas pour l’instant. Elle se contenta d’éviter son regard et de fouiller dans ses poches. La jeune fille commença par la droite, puis par la gauche, allant jusqu’à la poche intérieure mais ne trouva rien mis à part un paquet de mouchoir et son portable. La jeune brunette lança alors un regard angoissé à Alexander et commença avec fureur à composé le numéro de sa mère :

    « Allô maman ? Oui c’est moi. C’est toi qui as pris mes cachets ? Tu sais, ceux qui étaient dans la poche droite de mon manteau. Alors c’est bien toi ? Mais pourquoi diable as-tu fais ça ?! Mais non, ce n’étaient pas des somnifères, je n’allais pas remettre ça ! Et puis si tu avais un tant soit peux de jugeote tu aurais lu l’étiquette, étiquette sur laquelle il n’y avait en aucun cas marqué somnifères. Mais bien sûr que non je ne suis pas en colère maman, mais non, je suis furieuse ! »


    La jeune brune raccrocha en lançant un juron dans le vide, alors là, franchement, elle était vraiment, mais vraiment dans de beaux draps ! Elle était doublement furieuse, d’un part parce qu’elle n’avait pas ses cachets, et d’autre part parce que sa propre mère n’avait plus confiance en sa propre fille, oui, c’était sans doute ça qui lui faisait le plus mal à l’instant présent. Qui aurait crut que la douce Savannah aussi naïve soit-elle aurait un jour envoyer sa mère sur les roses au téléphone ? Laissant ses affaires éparpillées, la jeune fille attrapa la main d’Alexander et l’emmena au détour d’un couloir retiré, à un endroit ou elle était sûre que personne ne viendrait les déranger et surtout, ou personne ne pourrait les entendre, entendre ce qu’elle avait à lui dire. Malgré elle, Savannah souria en pensant qu’elle ne devait pas être la première fille a emmené un garçon dans ce coin reculé, sauf qu’elle, elle le faisait pour des raisons différentes. La jeune fille baissa la tête, comme honteuse de la réaction qu’Alexander allait avoir, ce qu’elle avait n’était pas si grave à ses yeux mais elle avait surtout peur qu’il lui dise quelque chose comme « Tu me déçois, tu aurais dû m’en parler avant ! » auquel cas elle lui répondrait simplement que de toutes façons elle ne lui aurait jamais dit si ses cachets étaient toujours dans la poche droite de son manteau. Savannah prit donc un air assez gêné et commença à lui donner des explications.

    « J’ai appris il n’y a pas très longtemps que j’avais le syndrome de WilleBrand, aussi appelé l’hémophilie A. Bon, tu sais sûrement que ça veut dire que si je me cogne plus ou moins fort à un endroit, je risque une hémorragie interne, les risques sont assez faibles mais les risques sont toujours présents. Je suis désolée de ne te le dire que maintenant mais je pensais pouvoir cacher ça toute ma vie, et puis je ne voulais pas te le dire de peur encore une fois que tu ne te raccroche à moi qu’à cause de ma tentative de suicide et de cette maladie. Ah oui, et une dernière chose : tu es le seul, je dit bien le seul qui soit au courant, alors tache de garder ça pour toi, ce serait vraiment gentil Alexander. »

    Une fois ses explications terminées, Savannah pus enfin relever sa tête et lancer un regard des plus désolées à Alexander, elle ne pouvait plus faire grand-chose de plus maintenant. Elle savait qu’elle pouvait compter sur lui, c’était d’ailleurs sans doutes pour cela qu’elle lui avait tout dit au lieu de mentir. Les deux jeunes gens reprirent alors le chemin pour arriver à la salle ou le professeur et les élèves étaient. Quand ils arrivèrent dans la salle, elle vit que le professeur discutait et que la plupart des élèves le regardaient. Les travaux n’ayants toujours pas tout à fait terminer, divers objets s’étendaient sur le sol et en voulant rejoindre le groupe, la jeune fille se prit le pied dans un des outils. Elle se rattrapa en attrapant la chemise d’Alexander mais ne réussit qu’à dévier sa chute, ce qui fit alors qu’elle se prit pour le moins très violemment le coin d’une table au niveau du cœur. Un cri de douleur sortit des lèvres de Savannah, obligeant tous les élèves à la regarder. Elle avait eu l’impression qu’une multitude de flèches s’étaient plantés dans sa poitrine et qu’elle n’arrivait pas à en attraper une seule. Et pourtant elle s’était seulement violemment cognée contre le coin d’une table. Elle voulut se redresser mais suffoqua et tomba à terre tant la douleur était forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannah Fergusson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 60
Age : 26
I heart : La vie.
Humeur : Always Happy !
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Jeu 7 Fév - 21:27

Hannah avait du mal à se concentrer. La gueule de bois n'aidait pas, le fait que ca ne l'interesse pas plus que ca non plus. Un couple qui paraissait leur cacher quelque chose chuchotait près des manteau. Que se passait-il ? Hannah était peu être quelque peu naive parfois mais elle devinais et sentait bien quand les personnes autour d'elle n'étaient pas toute à fait à leur aise. Une blonde la regarda plutot sympathiquement après avoir poussé un petit rire hyprocrite de biche éfarouchée. Hannah lui lanca un simple sourire, pas la peine de faire la fille en manque d'amis non plus, c'était pas le but de la visite [Haha.] Elle n'essaya pas de se sociabiliser, elle voulait juste reprendre ses esprit, et même si elle avait l'air vif, elle était très fatiguée : Depuis toujours, Hannah était une vraie marmotte, ayant besoin de sommeil pour se sentir bien. Se coucher a dix heures était tres courant chez elle et elle assumait parfaitement. De toute facon, lorsqu'elle habitait encore chez elle et qu'elle n'avait presque pas d'amis, très peu de sorties en soirée etc, elle n'avait pas grand chose a faire, et dormir faisait également passer le temps.

Son esprit vagabondait, elle pensait à autre chose : Aaron, comment rattraper la boulette de l'université qui l'avaient mise dans le mauvais cursus, est ce qu'elle pourrait faire du sport ici, comment était ses collocataires dans son nouvel appartement ? Un peu tourmentée par cette rentrée peu préparée, ce qui la ramenait a ce qui se passait autour d'elle était ce couple qui ne revenait toujours pas, mais que pouvaient-ils bien trafiquer ? Il y avait des endroits plus propices pour s'addoner a des occupations de jeune couple, biensur, mais Hannah savait qu'il s'agissait de quelque chose de bien moins futile. La jolie blonde et une autre jeune fille discutait et ricanait : En suivant leur regards, Hannah savait qu'elle fantasmait déja un peu sur monsieur blouse blanche... Elle trouva cela quelque peu amusant, et se mis a se demander ce qui était sexy chez cet homme : biensur, c'était un jeu pour elle, comme pour toute jeune femme de son âge. Hannah n'avait jamais connu l'amour, c'était pour elle un terrain vague plein d'aprioris : L'amour la laissa perplexe et elle préferait ne pas s'en soucier. Elle savait pertinamment qu'elle plaisait, même un aveugle l'aurait trouver belle : la douceur de sa voix, la chaleur de ses mains et la compassion de ses gestes auraient suffit.
Mais biensur elle ne jouait pas de cet atout pour rencontrer des gens ou se faire de nouveaux potes (ou alors c'était totalement inconsciant)... Mieux valait convaincre par son esprit, sa personnalité, ses gouts.

A cet instant, le couple revint et tira Hannah de ses pensées. Le jeune homme avait l'air déconcerté, la jeune femme préoccupée. Hannah ne s'était donc surement pas trompée. Elle se retourna pour écouter ce que disais Monsieur blouse blanche mais un grand fracas l'alarma : La jeune femme s'était étalée de tout son long. Hannah se précipita pour aider son compagnon a la rattraper, ou plutot a lui placer de facon à ce qu'on voit si elle s'était fait mal. Malheureusement, la jolie brunette semblait avoir perdu connaissance. Hannah se pressa d'appeller le prof :


- Monsieur, venez voir ! Je crois que c'est plus grave qu'une simple chute, elle est tombée dans les pommes !

Affollée, affairée, Hannah n'eut pas le reflexe de garder son sang froid et d'agir avec efficacité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mlle-anas.skyblog.com
Jude Reynolds
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Jeu 7 Fév - 23:15

    Jude rit de la blague du chimiste en levant les yeux aux ciels, amusé. Il allait justement retourner vers le groupe d'élèves lorsqu'un bruit de chute retira son attention. Pas besoin de rappeler que le cri d'appel au secours d'Hannah ne lui fit rien. Effectivement, Jude était déjà tout près, ayant fait volte-face en vitesse, son sarrau voletant dans les airs tellement il avait été rapide sur ce coups-là. Merde alors! " Poussez-vous s'il vous plaît!" fit-il autoritairement en écartant les étudiants paniqués sur son passage. Il se retrouva en moins de deux aux côtés de la jeune fille et s'accroupit près d'elle alors qu'elle semblait avoir perdu connaissance. On n'était jamais trop prudents... Il passa immédiatement deux doigts dans son cou, rapprochant son oreille de la bouche de la jeune fille afin d'être sur et certain qu'elle respirait encore. Elle respirait, certes, mais faiblement. Il faudrait l'aider à respirer afin d'y voir plus clair dans tout ça.

    " J'ai besoin du masque à oxygène!Qu'on aille vite me le chercher!" lança-t-il à l'un des gars qui s'était approché, le chimiste. Ceux ci semblaient d'ailleurs beaucoup moins joyeux et préparaient des médicaments au cas où. Ils faisaient aussi de la place, gardant les jeunes à l'écart. Jude, pendant ce temps-là, allongeait la jeune fille pour la mettre à l'aise et pour ne pas qu'elle soit empiétrée dans tout plein de choses. Il n'avait pas vu ce qui s'était passé, mais en faisant une rapide évaluation des lieux, il comprit la raison de la chute. Elle s'était prit les pieds dans le montage de distillation et elle s'était cognée contre la table. Habituellement, rien de bien grave pour mettre quelqu'un dans cet état, la chute avait dûe être assez solide... Il tâta sa poitrine, ne pouvant malheureusement pas se fier sur le stétoscope, ne l'ayant plus autour du cou. Sa main droite le gênait, celle-ci n'étant plus aussi forte qu'avant, ni aussi solide. Mais il ferait avec.

    Le jeune homme, le technicien en laboratoire, revint avec le ballon et le masque et Jude le passa aussitôt sur le visage de la jeune fille en ballonnant de manière assez régulière, à toutes les 2 secondes environ. Il pouvait aisément faire ça en même temps que d'autre chose, ayant du mal à saisir ce qui se passait. Elle semblait respirer de plus en plus mal et il ne voulait pas en venir aux massages cardiaques. C'était vraiment la dernière chose qu'il désirait faire, mais s'il n'avait pas le choix, il le ferait. Il releva la tête, inquiet, sur le visage d'Alexander sans qu'il ne sache son nom et aussitôt, il le bombarda de questions. " Qu'est-ce qu'elle a bon sang!? Une simple chute ne l'aurait pas mise dans cet état! Qu'est-ce qu'elle voulait dans son manteau? Il faut que tu me le dises!" ajouta-t-il avec un regard qui ne laissait aucune place à la discussion. Elle semblait avoir une arythmie assez prolongée et Jude ne perdit pas de temps: " De l'adébosine, vite!" alors que le technicien ouvrait une étagère verrouillée pour trouver en vitesse le flacon et lui amener une seringue. Jude demanda à Alexander en le tirant vers lui de continuer à appuyer sur le ballon, faisant ainsi pénétrer de l'air dans les poumons de la jeune fille pour lui permettre de respirer normalement. Il ne pouvait pas faire tout en même temps non plus... Il calcula rapidement le nombre de miligrammes pour la jeune fille, faisant une estimation rapide de son poids et lui injecta le médicament en relevant le chandail de la jeune fille. Tant pis pour la pudeur, la vie passait avant. Il ne savait pas encore ce qu'elle avait, n'ayant pas vraiment eu le temps d'écouter le jeune homme qui ne semblait d'ailleurs pas vraiment vouloir lui dire.

    " Merde...!" fit-il alors que son poul semblait prêt de lâcher. Il débuta le massage cardiaque afin de délier le muscle de son coeur, le forçant ainsi à reprendre son travail. " C'est vraiment important que tu me dises ce qui ne va pas. Je devrai la soigner en conséquence...!" fit-t-il en observant Alexander, ses yeux rivés dans ceux du jeune homme. C'était vraiment important qu'il le lui dise, sinon, ils risquaient de la perdre, son coeur ne voulant pas vraiment se battre contre cette force qui le submergeait. Elle n'avait pas d'entailles visibles, mais Jude savait que quelque chose n'allait pas. Juste à voir la façon dont toutes ses constantes diminuaient peu à peu. Il n'arrêtait pas le massage, attendant de savoir. Certaines maladies graves pouvaient être soignées par les médicaments et c'était le cas de beaucoup d'entre elles. Mais Jude était loin de se douter qu'elle était atteinte d'hémophilie... Il ne pouvait pas deviner non plus alors qu'habituellement, les hommes étaient hémophiles... En fait, c'était déjà une maladie plutôt rare en partant, mais là...

    [Hum hum... Alors, dès que tu lui diras ce qu'elle a, Jude pourra lui injecter ce dont elle a besoin... Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Wilson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 410
Age : 24
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Jeu 7 Fév - 23:48

[Allez a moi ! J'attaque j'essaie d'etre bien]

    Je me trouvais donc en face de Savannah lorsque je remarquais sur son visage que il se passait vraiment quelque chose de grave et le jeune homme commencait à se faire un soucis monstre. Il ne tenait plus de ne pas savoir ce qui se passait et sa petite amie prenait plutôt son temps. Elle finit par se lancer et commenca à deballer son sac devant moi. Alexander restait bouche bée devant une telle révélation. Pourquoi n'avait il jamais eu connaissance de cette maladie après toute ces années ? Surtout que depuis le sucide ils étaient encore plus proches l'un de l'autre. Il ne trouvait d'ailleurs aucunes réponses a ca et restait là devant elle sans dire un mot. Il devait certainement passer pour un idiot planter ainsi en silence. Mais que pouvait il arriver si elle se cognait ou autre ? Et comment reagir ? Si elle n'avais pas ses médicaments alors elle était en danger et cette idée le mettait déjà en horreur. Que pouvait il faire de plus pour l'a protéger ? il n'était pas médecin mais il savait que sans ses médicaments ils devraient trouver une autre solution pour eviter les risques. Il ne lui en voudrait en aucun cas et serait eternellement présent pour elle dans n'importe quelle situation. Maintenant plus que jamais elle aurait besoin de soutien et il ne l'a laisserais surtout pas tomber. Il s'appretait a s'vancer vers elle et a reagir en l'a serrant le plus tendrement possible dans ses bras musclés. C'est alors qu'elle releva le visage sur Alex' et repartit ensuite en direction de la salle de classe. Il se sentait terriblement impuissant face a ce que venait de lui avouer Savannah et ne savait trop comment reagir a présent. Il l'a suivit donc, toujours sans un mot et entra avec elle dans la salle. Il l'observait et remarquait sur son visage un affolement qui lui paraissait terrible. L'université etant entrain d'être renovée, quelques outils étaient posés au sol et gisaient là sans que personne n'y prête attention. Savannah était tellement troublée par ce qui se passait qu'elle se prit maladroitement le pied dans le marteau rouge vif qu'il eut a peine le temps de voir. Par la suite tout se passa très vite. Alex' n'eus pas le temps de se rendre compte de quoi que ce soit que sa fiancée s'étala devant lui et s'accrocha a lui en se renversant en avant. Il ne puet la tenir qu'elle heurta violemment le coin d'un bureau avant de s'etaler au sol ou elle gisait a présent evanouie. Il ne paniquerait pas, il ne paniquait jamais. Il se mit tout de suite a genoux a coté d'elle et attrappa sa main . Tellement preoccupé par ce qui se passait il ne prêtait aucunes attention a ce qui se passait dans la classe autour de lui et a l'affolement qui se developpait. Le professeur s'avanca et commenca a tenter de reanimer la jeune fille par des techniques que le jeune homme ne connaissait pas. Il se contenta de faire ce qu'il lui demandait et finit par repondre comme il le pouvait a ses questions :

    - Elle vient de me parler a l'instant des médicaments qu'elle devait prendre pour une maladie la .. il posa une main sur son crâne pour essayer de se souvenir de ce nom et finit par lancer : l’hémophilie A !

    Il savait qu'il ne devait rien dire mais il se sentait bien evidemment obliger de réveler ce "secret" dans une situation pareille, enfaite il n'y avait même pas a reflechir c'etait logique. Il se sentait mal et commencait a paniquer mais fesait tout pour garder son calme. Elle avait besoin de lui ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0-tii0n-hell-kiwii.skyblog.com
Jude Reynolds
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Ven 8 Fév - 2:52

    Jude ne paniua pas non plus. Effectivement, bien qu'il pouvait seblé affolé, il en avait vu beaucoup d'autres, pires que celles-là même... L'ennui, c'était de ne pas savoir ce qu'elle avait. à l'hôpital, c'était différent, il y avait la plupart du temps quelqu'un qui connaissait tout de la vie du patient ou du moins, ils étaient plusieurs médecins à donner leurs avis... Et voilà que Jude se retrouvait, lui, tout seul à combattre une maladie qu'il ne savait pas... Lorsqu'Alexander prononça l'hémophilie de type A, Jude cessa toutes activités, arrêtant d'un coup sec le massage cardiaque.

    " La maladie de Willebrand..." murmura-t-il plus pour lui même que pour les autres autour. Il regarda autour, se contentant de chercher le technicien du regard. " De la desmopressine... J'ai besoin de desmopressine..." affirma-t-il tout de même assez bas, juste assez pour que ce dernier n'entende. En travaillant dans des locaux de chimie pour des études médicales, les techniciens n'avaient pas le choix d'être doués dans la composition des médicaments car les futurs médecins se devaient de pouvoir les identifier et de savoir comment les administrer. Il fit signe à Alexander de tout de même continuer de la balonner, voulant tout de même éviter le pire et lorsqu'il reçut le médicament et la seringue, il en aspira un peu en observant bien la dose qu'il prenait et l'injecta à la jeune fille toujours inconsciente. Bien évidemment, avant chacune des injections, il avait désinfecté la partie du corps de la jeune fille avec un antiseptique de sorte que l'infection ne soit pas là. Il massa légèrement l'endroit de la piqure, sachant très bien que cela pourrait être plus douloureux. Il avait injecté le médicament sous la peau, vis à vis de l'endroit de la blessure, désirant les effets beaucoup plus rapidement, voire, instantanés. Elle sembla reprendre peu à peu des couleurs et Jude reprit son poul afin de voir si c'était beaucoup mieux. Effectivement, c'était mieux. Il eut un soupir de soulagement et avec un léger sourire, il reprit avec douceur le ballon des mains du jeune homme.

    " Tu as fait un excellent travail. Tu as su garder ton sang-roid je te félicite...!" affirma-t-il en remettant le masque à oxygène entre les mains du technicien, tout aussi soulagé que lui. Il vérifia de nouveau les constantes de la jeune fille qui semblait se remettre peu à peu de sa crise passée. Jude ne manquerait pas de lui dire, avec douceur tout de même, que ce qu'elle avait fait était extrèmement dangereux. N'avertir personne d'une maladie aussi rare... Une chance qu'elle en avait parlé à son copain sinon, comment aurait-il pu le deviner? Ele aurait pu mourir... Il n'avait rien ici pour faire des radiographies et rien non plus pour opérer. Enfin si, mais ce n'était pas ici et il n'avait pas eu de temps à perdre. Évidemment, si personne n'avait été au courant, il n'aurait pas eu le choix.

    Lorsque la jeune fille ouvrit les yeux, manquant quelque peu de souffle au départ, Jude posa délicatement sa main vers le haut de son thorax afin qu'elle ne se relève pas tout de suite. " Ça va... Tu as fait une crise, mais tu es maintenant très stable..." affirma-t-il avec un sourire réconfortant. Il se devait de réconforter le patient après une crise de ce genre, surtout quand ils ne savaient plus où ils en étaient... Jude poussa un léger soupir de soulagement, ça aurait bien été la fin du monde s'il avait fallut qu'un accident aussi grave se produise ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Wilson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 410
Age : 24
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   Ven 8 Fév - 22:50

[C'est nul j'f'rais mieux pour l'prochain =D]

    Alexander fesait preuve de beaucoup d'efforts pour tenter de ne pas perdre son sang froid et de ne pas paniquer dans cette horrible situation. Il tenait dans ses mains le ballon que lui avait confier son professeur précedemment et fesait le signe que celui ci lui avait montrer. Il ne prêtait aucunes intention a ce qui se déroulait autour de lui et gardait ses yeux fixés sur sa petite amie, gisant sur le sol encore inconsciente. N'ayant jamais été croyant, il priait pourtant de toutes ses forces pour que celle ci ouvre les yeux. Que se passerait il si ce n'était pas le cas ? Inconsciemment, on pensait toujours au pire dénouement dans des instants pareils et Alex' s'attendait au pire. Il sentait les larmes lui monter aux yeux et essayait tant bien que mal de se concentrer sur la mission qui lui avait été confier. Mais pourquoi ne lui avait elle jamais parler de cette maladie qui semblait, d'après ce qu'il apprenait depuis quelques minutes, vraiment très grave ? Il n'arrivait même plus a reflechir au milieu de cette horrible inquiètude. Lorsqu'il remarqua que M. Reynolds demandait au technicien de lui apporter un médicament avec un nom qu'Alex' avait déjà oublier, il se sentit etrangement rassurer en pensant que avec connaissance de causes, le professeur pourrait soigner Savannah. Il lui administra donc le sérum avec des gestes très précis et bien calculés. C'est après quelques minutes seulement que Alexander remarqua que le visage de sa petite amie reprenait peu à peu des couleurs. Un sourire de soulagement s'afficha donc sur son visage appeuré. La voix de son professeur cassa alors ce silence pesant et terriblement stressant pour féliciter le jeune anglais du sang froid qu'il avait sut garder face a cette situation. Il retira doucement ses mains du ballon que l'enseignant lui rteprenait lentement. Le regard d'Alex' était toujours poser sur sa petite amie et il attrappa tendrement la main de celle ci en se sentant enfin rassuré. A coté de lui, M. Reynolds continuait d'administrer de petits soins de préventions à Savannah. Il l'a fixait, attendant de sa part un simple souffle ou bien l'ouverture inesperée de ses fines paupières. Et cela arriva ! Après quelques minutes ou le jeune homme se sentait terriblement incompétent, fixé sur Savannah, il vit enfin ses yeux ss'ouvrir lentement et un souffle court sortit de sa bouche. Sur le visage d'Alex', un sourire immense avait prit la place d'un visage sans expression et avec si peu d'espoir. Elle allait mieux .. Il lacha un long soupir de soulagement et posa une de ses mains sur son frond et soufflant. Il lui chuchota doucement en se penchant vers elle et en se doutant un peu qu'elle ne l'entendrait peut être pas :

    - Savannah .. Ca va aller maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0-tii0n-hell-kiwii.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les Yalies découvrent le campus - Scenario
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale :: Yale : Lux & Veritas :: Visitor Center-
Sauter vers: