Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale

Bienvenue à New York, dans l'Upper East Side, où mes amis et moi vivons Tout le monde connaît la célèbre rengaine de Gossip Girl, bien sûr. Et pourtant cette année, les choses pourraient devenir très différente, bienvenue Yale, et autres Elites - eurk
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Why a Gucci watch ? | Presley |

Aller en bas 
AuteurMessage
Dakota Phillips
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 26
I heart : I, me & myself.
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Why a Gucci watch ? | Presley |   Jeu 7 Fév - 22:24

Hum... Que pourrait bien faire miss Phillips debout de si bonne heure, emmitouflée dans un peignoir après être sortie de la douche ? Soit dit en passant, aux alentours de dix heures. N'étant tout de même pas du genre à faire la marmotte chaque matin le lui permettant, ce n'est finalement pas si surprenant que ça que de la voir devant le miroir de sa chambre d'hôtel. Arpentant chaque parcelle de son visage parfait, elle manqua de se retrouver le nez contre la glace en vérifiant qu'aucun bouton étranger ne voulait faire coucou aux étudiants de Yale.
Après avoir étaler une crème hydratante de son front jusqu'à son menton, elle eut la brillante idée de renouveler son vernis qui commençait à se ternir. Toujours dans son peignoir, elle rejoignit son lit où elle laissa tomber sa boîte de tubes liquides colorés. Elle ouvrit cette dernière et fouilla à l'intérieur pour dénicher LA couleur de la semaine. Hum... Rouge sang ! Pas mal, surtout lorsque l'on a qu'une seule et unique envie : faire un meurte. Et pour le coup, sa victime serait plutôt le gérant de l'agence immobilère qu'une autre pimbêche se trémoussant sur les trottoirs ou dans les couloirs de Yale. Dakota en fait sûrement partie, mais au moins, elle, elle le fait avec une certaine classe, et ça fait tout de suite plus... Classe ! Bref, plus sérieusement, l'hôtel commence réellement à lui peser et elle n'attend qu'une chose : qu'on lui délivre sa maison, ses clés et ses futurs colocataires. Et cette dernière chose, ce n'est pas elle qui la choisit. Se sont ses chers parents. Ils ont beau être plein aux as, ils préfèrent tout de même que le loyer soit partagé et que leur fille puisse s'épanouir au milieu de jeunes de son âge.

* Tu parles ! *

Bon. Juste au moment où elle ouvrit le tube de vernis, son portable se mit à vibrer sur la table basse de sa suite. Phillips en fit tomber le petit objet que tenait sa main. Petit objet qui répandit son contenu sur le sol après avoir quitté la paume de Dakota. Cette dernière pesta pendant quelques secondes avant d'enjamber la flaque pour répondre au malheureux qui était le responsable de ce tel gachis.

ALLO ! ... Papa ? Pourquoi tu m'appelles à cette heure ? Quoi ? Quel anniversaire ? Chad ?! Et merde, j'avais complètement oublié. Mais j'lui achète quoi ? J'ai pas l'temps là. J'ai mon examen d'entrée à bosser. Une montre... GUCCI ! Pourquoi Gucci ? Oui je sais, c'est mon cousin, mais quand même. Pourquoi Maman va pas lui acheter ? Elle a une conférence ? Bon bon, okay. J'y vais dans l'heure. Oui, c'est ça, à plus tard.

Il ne manquait plus que ça. Comment avait-elle pu oublier l'anniversaire de son seul et unique cousin ? Elle soupira en posant sa main sur son front tout en réfléchissant à l'endroit où elle pourrait trouver ce fameux bijou qui allait lui prendre sa matinée. Matinée qu'elle n'avait d'ailleurs pas vraiment imaginer comme telle. Dakota avait plutôt eu l'intention de travailler pour réussir son examen d'entrée à Yale qui était sûrement la chance de sa vie pour espérer travailler dans le management. Elle se retourna et regagna son lit où elle laissa tomber son mobile. Elle regarda ensuite la flaque de vernis rouge sur le sol de sa suite et leva les yeux au ciel. Quel gachis ! Elle ne s'attarda pas plus longtemps et jetta un coup d'oeil à sa montre, posée sur sa table de chevet. Elle avait plutôt intérêt à accélerer le mouvement si elle voulait, ne serait-ce qu'espérer pouvoir acheter cette montre. Phillips se précipita dans sa salle de bains. Chad avait de la chance que sa cousine ait un minimum d'estime pour lui car sinon, il aurait pu rêver se voir offrir un cadeau de la part de Dakota. Cette dernière se retrouva donc rapidement devant le miroir, valise remplie de vêtements à ses pieds. Elle se débarassa de son peignoir et fut donc en sous-vêtements quelques minutes, le temps pour elle de chercher des fringues dans son sac de voyage. Elle en ressortit un jean avec un léger revers ainsi qu'un top blanc à manches longues, imprimé de dessins irréels et multicolores. Une fois habillée Chic&Class, elle sortit le crayon noir, l'eye liner et le mascara et se retrouva avec de magnifiques yeux qui accentuèrent son regard de chat. Assez satisfaite du résultat, elle sortit de la salle de bains précipitemment en attrapant son sac à main et son mobile au vol. Elle espérait que ses matinées ne ressembleraient pas toutes à cela, dans quel cas, elle devrait dire adieu à Yale et ses opportunités. Mais il n'en était pas question. Determinée à 200%, elle étudierait dans cette école, point barre.
Elle enfila son caban ainsi que de nouveaux escarpins noirs et s'approcha de son PC. Elle enregistra les modifications apportées à sa dissertation un peu plus tôt avant d'éteindre l'ordinateur. Bon, let's go. Encore un dernier coup d'oeil à sa montre. Là, ça allait être la course. les bijoux Gucci étant de plus en plus en vogue, elle savait que ses chances de pouvoir en acheter une étaient minimes. C'est donc presque en courant qu'elle quitta sa suite. Dakota ne mit que quelques minutes à se retrouver dans le hall plus que luxueux. Elle se dirigea donc vers l'accueil où elle y déposa ses clés sans échanger ne serait-ce qu'un regard avec le gardien. Sac sur l'épaule, elle traversa l'entrée et bouscula des gens sur son passage sans pour autant s'excuser, ayant bien autre chose à faire. Quelques mégères l'insultèrent mais Dakota n'y fit pas attention, étant bien trop occupée à se demander de quel côté était la bijouterie.

Une fois sur le trottoir en face de l'hotel, elle remarqua l'enseigne du fameux magasin de New Heaven. Elle se mit à accélerer le pas et manqua à deux reprises de se tordre la cheville, ses talons épousant parfaitement la jointure des pavets. Elle epsta donc maintes fois avant de se retrouver en face de la bijouterie. Elle regarda à travers la vitrine et remarqua la montre. Elle soupira en souriant lorsque le bijou disparut de sa vue. Dakota se mit à halluciner et remarqua que le futur ex cadeau était au poignet d'un jeune homme qui le contemplait, radieux. Oh que non, Phillips aurait cette montre, quoi qu'il advienne. Elle rentra, furieuse et se dirigea vers l'homme en question.

Bon je vais être directe. Il me faut cette montre ! Je peux vous la racheter deux fois plus mais il me la faut !

Elle le fixa. Si elle ne revenait pas avec ce bijou, son père la ... tuerait, oui c'est le mot. Etant d'une détermination effroyable, elle repartirait avec, point barre. Tous les clients devaient être tournés vers elle, mais aucune importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Presley Worthington
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 116
Age : 30
Humeur : Tired
Date d'inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Why a Gucci watch ? | Presley |   Sam 9 Fév - 21:03

« AAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ! »

Un cri strident transperça le silence qui régnait dans l’appartement de Steward, l’un des nombreux cousins Worthington. Non, personne n’était en train de se faire égorger. La raison de ce vacarme n’était autre que Presley, l’insatisfaite. Non, elle ne hurlait pas parce qu’elle n’avait pas obtenu les faveurs du meilleur ami de son cousin escomptées. Non, elle n’était pas en train de sautiller partout pour attirer l’attention. Non, elle ne jouait pas avec un balai parce qu’elle avait eu une envie pressante de faire le ménage.

« Un rat ! Un rat ! UN RAAAAAAT ! »

En deux temps, trois mouvements, la jeune femme se retrouva debout sur le divan, tentant d’écraser le ‘rat’ avec le balai, lorsque ce dernier avait la mauvaise idée de s’approcher de trop près. Bien évidemment, le petit animal était bien plus effrayé que Presley ; aussi bien qu’il se réfugia sous l’une des armoires du salon. Le spectacle était des plus hilarant. Surtout si vous imaginez la jeune femme en pyjama rose bonbon prônant une phrase des plus philosophiques : « Sleeping Beauty ». Steward, réveillé par le tintamarre, se précipité dans le salon.

« Te voilà enfin ! Qu’est-ce que t’as laissé traîner dans cet appart’ pour que les rats nous envahissent !? »

Le cousin Worthington leva les yeux au plafond d’un air agacé, dans le cirage. Il secoua la tête, et après un long bâillement, il demanda d’un ton imperturbable :

« Ton fameux rat… N’avait-il pas de longues oreilles ? »
« Euh… Je ne sais plus. Je n’ai pas eu le temps de regarder. Ahhhhh ! Le revoilà ! »


Elle avait eu le cran de poser un pied à terre, pied qu’elle reposa immédiatement sur le divan, levant son balai comme s’il s’agissait d’une batte de baseball. Son cousin poussa un long soupire révélateur avant de prendre le balai des mains de sa cinglée de cousine. Il posa l’objet dans un coin de la pièce et s’avança doucement vers la bestiole, avant de l’attraper et de le caresser entre les deux oreilles, tentant tant bien que mal de rassuré le pauvre animal tremblant. Un lapin… Voilà la raison de la crise d’hystérie de Presley.

« Oups… », Fut la seule réponse de la Miss, qui descendit du divan, une moue innocente prenant automatiquement possession de son visage.
« Espèce de… Espèce de… Névrosée ! Regarde-le. Tu l’as traumatisé ! »


Voilà comment Presley fut amenée à rendre service à Steward, afin de se faire pardonner. Elle s’était donc rendue à la bijouterie la plus proche sans grand enthousiaste, bien loin de là l’idée que les bijoux ne l’intéressaient pas, mais elle avait prévu d’autres choses plus intéressantes à faire, selon elle. Et elle avait horreur de se sentir obligée d’accomplir des missions, sans que ce ne soit de son plein gré. Elle se devait de ramener une bague, que Steward comptait offrir à cette pouf’ de Francesca, une jeune femme qu’elle ne pouvait en aucun cas supporter. Alors qu’elle était en train de chercher le bijou qui ferait fondre le cœur de la pimbêche par excellence, son attention se porta sur une demoiselle qui accosta de manière assez spéciale un homme qui possédait apparemment quelque chose dont elle semblait avoir absolument besoin. Son âme d’altruiste lui souffla de venir en aide à la jeune femme, bien malgré elle. Presley avait beau être une peste à ses heures perdues, elle avait un cœur en or même si elle se tenait bien de le montrer.

Elle se dirigea donc d’un pas décidé vers Dakota et l’homme en question à qui elle adressa un sourire bienveillant avant de lancer un regard discret à sa future colocataire ; regard qui voulait dire : t’en fait pas va, tu l’auras la montre ! Elle toussota légèrement avant d’observer la montre et que son esprit commercial n’opère :

« Quelle magnifique montre que voilà. Mais… Oh mon dieu… », Commença-t-elle tout en écarquillant les yeux en une moue stupéfaite. Elle attrapa la main du bonhomme, observant la montre de plus près avant de s’approcher de l’oreille de ce dernier et de murmurer :« A votre place, je vendrais la montre à Mademoiselle. Conseil d’ami. Parce que… J’ai acheté exactement la même montre Gucci à mon fiancé et après deux jours, cette dernière a rendu l’âme. J’ai fait des pieds et des mains pour trouver une solution, et ce que j’ai appris m’a abasourdie : cette série est défaillante. Je me suis demandée… Comment une marque aussi prestigieuse que Gucci pouvait vendre des produits défaillants ? »

Après mûre réflexion, l’homme décida de laisser la montre à Dakota. Presley le félicita de ce choix qu’elle définit de judicieux avant d’attraper le bras de l’homme et de le tirer vers le fond de la bijouterie. Tout en s’avançant, elle tourna la tête vers Phillips et lui adressa un clin d’œil. Elle joua à la vendeuse pendant quelques brèves minutes, ventant les mérites des montre Dolce. Lorsque le client fut satisfait, elle retira son tablier de pseudo vendeuse et rejoignit Dakota, lui adressant un sourire vainqueur.

« J’espère que ce que je viens faire sert une juste cause. », Lança-t-elle d’un ton enthousiaste, lui adressant un sourire satisfait.


[J'ai fait mon possible pour ne pas partir complètement en cacahuète XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota Phillips
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 26
I heart : I, me & myself.
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Why a Gucci watch ? | Presley |   Sam 9 Fév - 21:45

[xD Trop bon Razz ]

Tout ce grabuge pour une montre qui était cencée être le cadeau d'anniversaire de son cousin. Non mais j'vous jure, qu'est-ce qu'on ferait pas pour une petite amourette de gamins hein ?! oui bon hein, une simple amourette, je vous jure. C'est sans doute l'explication au peu d'estime que Dakota porte à sou cousin. Aussi louche soit-il, elle l'aime bien ce garçon avec qui elle a partagé la plupart de ses vacances. Aaaah, que de nostalgie...

* PHILLIPS, T'AS UNE MONTRE A ACHETER *

Argh' ! Elle finit par quitter sa chambre d'hotêl, qui à son grand déséspoir était sa seule maison pour l'instant. Maudit notaire, maudit agent immobilier ! Un poil pressée la miss ? Juste un peu. Bah, c'est pas que sa suite soit ennuyante, mais au bout d'un moment, ça commence à vous peser de dire tous les jours "bonjour" au concierge à qui vous confiez vous clés. D'ailleurs, elle avait eut un peu de mal la première soirée, ayant trouver le concierge quelque peu louche. Mais c'est la vie me direz-vous. Des jeunes femmes de son âge seraient absolument ravie de vivre une pareille "aventure" si on peut appeler cela comme ça. Quoi qu'il en soit, Dakota espérait qu'on lui délivrerait ses clés le plus rapidement possible. Espérance qui devait être partagée par les autres colocataires sûrement dans le même cas qu'elle.
C'est donc bien décidée qu'elle quitta sa résidence provisoire pour se rendre dans la fameuse bijouterie de New Heaven dont elle avait appris l'existence dans un prospectus, disponible à l'accueil de l'hôtel. Après quelques minutes de marche, elle eut le malheur de voir un client s'enticher de LA montre que Dakota voulait absolument, ou plutôt de celle que son père lui avait dit d'acheter. Ne perdant tout de même pas son sang-froid, elle entra dans le magasin, bien décidée à quitter ce dernier avec le bijou GUCCI. Plus vite elle aurait terminé, plus vite elle pourrait aller se racheter son tube de vernis rouge que le tapis de la chambre devait être en train d'imprégner. Cette pensée lui value une petite moue des plus charmante.
La sonnerie de l'entrée de la bijouterie accompagna le bruit de ses talons sur le sol en marbre. Elle rejoignit l'homme en question et lui proposa de lui racheter la montre le double du prix.

C'est vraiment important.
Je suis désolé mad'moiselle, mais ça l'est également pour moi. J'ai été plus rapide que vous, on va dire ça comme ça. Mais je suis sûre que vous trouverez le bonheur dans ce magasin. Au plaisir !

Dakota le fixait toujours lorsque sur un mouvement de tête, l'homme en question commença à s'éloigner.

Non attendez ! , lança t-elle dans sa direction lorsqu'une jeune femme inconnue fit son apparition. Phillips la regarda lui jeter un coup d'oeil. Sûrement une des nombreuses clientes qui avaient suivi l'affaire. Elle la rejoingit aux côtés de l'homme qui lui avait chouré le bijou et observa son petit manège. Dakota ne trouva rien d'autre à faire que de croiser les bras et d'attendre pour voir le résultat de cette impressionante intrusion. Etant habituée à agir en solitaire, Phillips fut quelque peu surprise de se voir aider. Si la situation n'avait pas été aussi critique, elle aurait sûrement envoyé paître la jeune femme et future sauveuse. Mais il lui fallait absolument cette montre et l'inconnue était à présent la seule personne capable de reprendre le cadeau de Chad.
A croire que la miss était tombée du ciel. Dakota ne croit pas aux miracles, mais pour le coup, elle se demanda si elle n'allait pas revoir ses idéaux. D'ailleurs assez impressionée par l'invention de la demoiselle, Phillips en vint presque à se demander si sa"sauveuse" n'avait pas tout simplement raison. Non, c'était impossible, pas GUCCI ! Mais le résultat était-là : quelques minutes de négociations plus tard, Dakota se retrouva avec la montre entre les mains tandis que l'homme repartait avec une Dolce&Gabanna. Elle regarda ce dernier en souriant.

Au plaisir !

Elle croisa les bras et fit mine de reporter la montre à sa place, attendant impatiemment que le gentil monsieur quitte la bijouterie. Une fois fait, elle se dirigea vers la caisse, remontant son sac sur l'apulé, ses talons claquant contre le marbre blanc. La voix de l'inconnue se fit aussitôt entendre. Phillips se tourna vers elle et répondit d'une voix hautaine mais pas méchante, plutôt délicate d'ailleurs. Impressionnant Phillips ! Et oui, Dakota n'est pas le genre de fille à faire des commentaires gentils à tout venant et évidemment, cette fois-ci est sûrement une des première de l'histoire. Etant donné qu'elle préfère éliminer toutes rivales, elle se passe de mots doux avec les filles. Mais pour le coup, cette fameuse fille venait sûrement de sauver une infimne part de son existence, so...

Hum... Ca dépend ce que tu entends pas "juste cause" ?! Si je te dis que tu viens de sauver l'anniversaire de mon cousin, je pense que oui...

Elle lui fit un mince sourire en se tournant vers la vendeuse à qui elle tendit la montre afin qu'elle l'emballe.

Hum, faîtes un paquet cadeau je vous prie.
Bien mad'moiselle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Presley Worthington
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 116
Age : 30
Humeur : Tired
Date d'inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Why a Gucci watch ? | Presley |   Lun 11 Fév - 19:43

« Oh! J'espère que cette montre plaira à ton cousin. », Répondit simplement Worthington, tout en croisant les bras sous sa poitrine, un fin sourire se dessinant sur ses lèvres rouges.


FLASH-BACK
« Callie, j'ai un cadeau pour ton anniversaire. J'espère que ça te plaira! », Lança la petite Presley, aussi haute que trois pommes, de sa petite voix ingénue, un sourire adorable sur son minois de poupée. A dix ans, la petite Presley en paraissait beaucoup moins. Elle vénérait cette grande greluche telle une star, ou une divinité, et lui était venue en aide à plusieurs reprises avant celà.

« C'est quoi? », Répondit la Callie en question, arrachant des mains de la fillette le cadeau soigneusement emballé dans du papier rose. Les petites groupies de la star de la récréation se mirent à rirent en choeur.

« Ouvre-le. Tu verras! », Rétorqua enthousiaste 'Mini-Worthington', tout en frappant jovialement ses petites mains l'unes contre l'autre. La garce de deux ans son ainée leva les yeux au ciel d'une moue exaspérée avant d'arracher comme une tortionnaire le papier cadeau -que Presley avait emballé pendant plus de trentes minutes en espèrant qu'il soit le plus parfait possible-. Callie, à qui la petite fille voulait tellement plaire, fronça les sourcils en une moue irascible avant de lancer la poupée en porcelaine aux boucles blondes sur Presley, qui n'eut pas le réflexe de la rattraper. Son cadeau se fracassa sur le sol en béton de la cours de récréation, laissant derrière lui des fragments de visage que la petite Worthington fixa d'une moue funèbre, sur le point d'éclater en sanglot.

« J'ai passé l'âge de jouer à la poupée, Elvis! », Proféra la terrifiante Callie -qui n'avait rien trouvé de plus intelligent que d'appeler Presley 'Elvis' à longueur de temps-. Presley resta muette, et s'abaissa pour ramasser les morceaux de sa poupée préférée dont elle voulait faire don à la fille plus âgée qu'elle, et qu'elle semblait aduler jusqu'à ce jour sinistre. Lorsqu'elle se releva, elle jeta un regard noir à la monstrueuse Callie avant de s'enfuir et de se réfugier dans les toilettes. Elle y pleura toutes les larmes de son corps. Le soir même, elle se jura de lui faire payer. Le lendemain, elle lui fila la raclé que cette garce méritait.
FIN DU FLASH-BACK


Tandis que Presley se remémora des souvenirs qu'elle préférait oublier à la vue du simple emballage cadeau; son regard se posa sur la vendeuse en train de faire consciencieusement ce qu'elle avait fait à l'âge de dix ans pendant plus d'une demi-heure pour une pimbêche version miniature. Elle réajusta discrètement la veste de son tailleur Chanel 'vintage' et redevint pimpante en un coup de baguette magique, un sourire radieux reprenant possession d'elle. Une fois la montre emballée et récupérée par Dakota, la jeune femme décida de se présenter :

« Au fait, moi c'est Presley. »

Elle omit volontairement son nom de famille, bien trop encombrant à son goût. Cette jeune femme lui semblait au premier abord sympathique. En tous cas, plus sympathique que Rain. Cette petite brune virulente qui se prétendait reine de la pureté. Après avoir jouer la pseudo-vendeuse, elle en oublia presque sa tâche à elle : trouver une bague à cette horreur de Francesca. Elle mordilla légèrement sa lèvre inférieure, avant de pousser un soupire révélateur.

« Trouver un bijou à cette enquiquineuse de Francesca. », Marmonna-t-elle, avant de passer une main délicate dans sa chevelure luisante. Bien sûr, cette réflexion avait été prononcée à sa propre intention, mais elle en avait fait, bien malgré elle, profiter Dakota. Trouver une bague assez parfaite pour Francesca se révèlait être une mission complexe. Mais après tout, avait-elle vraiment le choix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Why a Gucci watch ? | Presley |   

Revenir en haut Aller en bas
 
Why a Gucci watch ? | Presley |
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elvis Presley
» Watch Dogs
» ELVIS PRESLEY
» One Piece 573
» Soeur Sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale :: New Haven : It all happens here. :: New Haven streets-
Sauter vers: