Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale

Bienvenue à New York, dans l'Upper East Side, où mes amis et moi vivons Tout le monde connaît la célèbre rengaine de Gossip Girl, bien sûr. Et pourtant cette année, les choses pourraient devenir très différente, bienvenue Yale, et autres Elites - eurk
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite Callie en pleine détresse

Aller en bas 
AuteurMessage
Callie Sullivan
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 30
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Petite Callie en pleine détresse   Lun 25 Fév - 14:20

Névrosée du shopping, voilà un surnom qui colle parfaitement à la peau de notre petite californienne complètement accro à la carte bancaire de son papa qui ne sert plus qu'à payer les nombreuses dépenses que fait Callie chaque semaine dans des dizaines de boutiques de luxe de la côte ouest. Si le pauvre père pensait être à l'abri de ce gouffre financier en envoyant étudier sa fille à Yale, il se trompe énormément et risque d'être surpris. Même New Haven possède des boutiques de fringues et autres accessoires totalement inutiles mais nécessaires pour la survie de sa névrosée de fille. Certes, ce ne sont pas des boutiques Dior à chaque coin de rue, mais avec un peu de bonne volonté, sa fifille parviendra sans aucun problème à dénicher des fringues suffisamment hors de prix pour énerver à nouveau son paternel. Mais ce dernier culpabilisant de ne pas être suffisamment présent pour sa fille depuis la mort de sa mère, à cause de ses deux dernières épouses, passe toujours l'éponge et continue de voir son compte en banque se vider à vue d'oeil. Heureusement pour lui, il se remplit également très vite et sans trop d'effort de sa part, ses employés servant justement à ça.
En ce début d'année universitaire, Callie, complètement paniquée dans ce nouvel élément qu'est la fac, en manque total de confiance en elle, se rua vers le seul endroit où on trouve des boutiques, maudissant au passage cette ville qui ne regorgeait pas de ses boutiques fétiches, et entra dans le premier endroit digne de ce nom qu'elle rencontra. Le magasin était presque vide, 2 vendeuses et 3 potentiels acheteurs. Il n'y avait donc pas suffisamment de vendeuses par client. Une véritable honte aux yeux de Callie qui du coup se lanca toute seule à la recherche de nouvelles fringues qui la mettraient en valeur, lui donneraient le sentiment d'être belle et bien dans sa peau. Après une recherche longue et minutieuse, elle se rendit dans une cabine, avec 7 robes, 2 jupes, 4 jeans et une dizaines de petits hauts, sans oublier 2 sacs à mains et 1 chapeau. Pour les lunettes, elle regarderait plus tard. Une fois dans la cabine, la tonne de vêtements à ses pieds, elle commença à essayer une à une les tenues, changeant le haut mais gardant le bas, puis inversement, essayant une robe avec un sac puis un autre, avec ou sans le chapeau. Des minutes interminables. Et à chaque fois, Callie remarquait un détail disgracieux de son physique qui faisait tout foirer. Un petit bouton horriblement laid était ultra visible si elle portait ce dos nu. Mais si elle mettait cette robe , ça lui faisait de gros genoux. la taille de cette jupe était parfait mais faisait trop ressortir ses fesses. Et ce jeans qui était trop large à l'arrière lui donnait l'impression d'avoir un ventre énorme. Sans parler du petit chemisier tout simple blanc qui lui donnait un air livide.
Après des dizaines d'habillages, une fois toutes les combinaisons d'assemblage possibles, Callie, vêtue alors d'une simple robe qui lui allait à merveille, sortit de la cabine et voulant l'avis d'un regard extérieur s'empressa d'aborder l'unique client du magasin, les vendeuses étant en train de rire autour d'un café, ce que Callie trouvait intolérable et ne manquerait pas de leur dire en quittant cette minable boutique.
Sans même se demander si la personne était occupée ou avait envie de parler à Callie, elle tapota sur son épaule et dit :


- Excuse-moi, tu peux me dire ce que tu penses de cette robe, sincèrement.

Elle avait insisté sur le "sincèrement", invitant ainsi la personne à tout lui dire, même qu'elle ressemblait à un boudin enroulé dans du papier fraicheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Van Der Woodsen
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 31
I heart : Maybe You...Maybe Myself
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Petite Callie en pleine détresse   Sam 1 Mar - 20:18

" Tu m’as promiiiiiis que tu m’offrirais un supeeeeeeer cadeau pour mon anniversaiirreeeeeuuuhhhhh " s’exclama Serena dans le hall du Marketplace avec un air indigné…

Erik Van Der Woodsen suivait derrière elle 3 mètres plus loin, la marche lente et lourde dépitée de s’être si bêtement fait piéger par sa petite sœur.


" Serena… Ton anniversaire est dans 8 mois… " Répliqua en lui lançant un regard accusateur tandis qu’il remettait sur son nez ses Rayban.

" Oui mais…C’est pas une raison ! Maman a dit que tu devais être gentil avec moi. "

" Ben voyons… " dit il en déclarant forfait.

Comme s’il était méchant et insoutenable avec elle, soupirant, il suivit la jeune femme dans l’escalator qu’elle venait d’emprunter. Il etait d’accord avec sa cadette quand elle lui disait qu’il fallait toujours etre bien habillé mais Erik prenait ses décisions rapidement quand il s’agissait de vêtements, sa sœur et Olivia (les deux sont à mettre dans le même panier de toute manière Razz) restent des heures à parler pour savoir quoi prendre, comme si leur décision était aussi importe qu’un débat reposant sur un traité de paix international. La suivant sans plus ronchonner dans un magasin, elle lui présentait toute les minutes un nouvel article et le jeune homme se contentait de répondre par "Ouais..mmmhummm...pourquoi pas…. "
A la fin, il ne regardait même plus ce que lui tendait Serena, occupé à observer les vendeuses un peu plus loin. Oui il s’ennuyait tellement qu’il en était réduit à mater les vendeuses pauvre Van Der Woodsen senior.

Sans s’y préparer quelqu’un tapota l’épaule du jeune homme qui se retourna automatiquement, en entendant la voix délicieusement féminine et la charmante silhouette qui s’offrait à lui. Baissant ses lunettes sur le bout de son nez, il adressa son plus beau sourire à la belle inconnue pas si inconnue que ça, c’était la fille qui accompagnait de temps à autre Olivia.


" Sincèrement ? " *je pense que même nue tu serais splendide* commentaire que le jeune homme garda bien entendu dans sa tête. :roll :

" Tu es ravissante dedans... Mais nous n'avons pas eu la chance d'etre présenté " lacha t il finalement avec un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Callie Sullivan
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 30
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Petite Callie en pleine détresse   Dim 2 Mar - 21:29

On ne peut pas accuser Callie d’avoir choisi Erik pour sa belle bouille, étant donné que ce dernier était de dos quand Callie l’a interpellé pour avoir son avis sur sa robe. Elle a juste fait avec les moyens du bord, ce qu’elle avait sous la main, et en effet, elle a été très gâtée et très agréablement surprise. Au point d’en rougir tellement qu’en quelques secondes, elle devint rouge écarlate, elle aurait pu sans problème faire de la concurrence à un dindon, la classe en plus. Elle avait l’habitude d’entendre des compliments sur elle, car elle était réellement très belle, mais vu son énorme complexe qu’elle faisait sur son physique, à chaque fois, elle ne pouvait s’empêcher de rougir, tant mieux si elle plaisait aux autres, mais elle, elle ne se plaisait pas. Mais là, quand en plus le compliment venait d’un garçon aussi craquant qu’Erik, elle ne pouvait plus se maîtriser. Elle se laissa même à rêvasser quelques secondes qui lui parurent une éternité, imaginant ce jeune homme entièrement nu, à ses côtés, nue elle aussi. La suite étant censurée pour ne pas heurter le jeune public. Mais aussi car le rêve de Callie ne dura pas des heures non plus et elle revint rapidement à la réalité, bien qu’elle ait du mal à croire qu’elle se trouvait en compagnie de ce canon. En plus, elle savait qui il était, de réputation. C’était le frère de la meilleure amie d’Olivia, une certaine Serena. Callie fréquentant Olivia à sa plus grande surprise depuis la rentrée, elle avait eu l’occasion d’en entendre parler ! Mais là de se retrouver face à lui à juste quelques centimètre et l’entendant la complimenter, elle n’arrivait plus à contrôler la situation. Cependant, en grande comédienne qu’elle est, après avoir repris sa respiration et son sang froid, elle décrocha un sourire à Erik de reconnaissance et se présenta à lui, car si pour elle, il était inutile de savoir qui il était, le connaissant déjà, il était évident qu’il ne devait pas connaître Callie.

- Merci pour le compliment. Et le sincèrement même si c'est exagéré. Je suis Callie Sullivan, expatriée d’Orange County pour étudier dans cette … charmante et calme petite … ville ?!

Les présentations faites, Callie rentra dans la cabine afin de retirer la robe et d’enfiler ses vêtements qu’elle portait en entrant ici. Non pas qu’elle était mal à l’aise dans sa robe mais elle avait juste envie de l’acheter très vite pour pouvoir être soulagée de la posséder. Le toc shopping pour compenser son mal être revenait à grand pas ! Mais Callie ne paniqua pas, au contraire, un sourire immense sur le visage, elle repensait à Erik qui l’avait complimenté et se trouvait juste derrière le rideau de la cabine.
Derrière, pas pour très longtemps. Si elle n’avait eu aucun mal à enfiler cette petite robe légère, il semblerait que pour la retirer, le problème est tout autre. Après avoir tiré un peu trop fort sur la fermeture, cette dernière se bloqua et Callie se retrouva dans l’impossibilité de se dévêtir seule. Hum, gros problème, n’est-ce-pas ? Et pourtant pas pour Callie, qui n’ayant pas froid aux yeux s’empressa de sortir de la cabine, et, au lieu d’aller voir une vendeuse, retourna demander de l’aide à Erik. Elle resta juste devant le rideau, pour inciter Erik à s’approcher, et même à y entrer. Pour l’aider à décoincer la fermeture, bien sûr. Il n’y avait aucune arrière pensée dans l’esprit de Callie. Après avoir éclairci sa gorge, elle appela Erik en le dévorant du regard, tout en prenant un air de petite fille en détresse. Il fallait à tout prix que le prince charmant arrive et vienne délivrer la jolie princesse de … sa robe !


- Hum … S’il te plait … J’ai un léger souci. La fermeture s’est coincée. Je n’arrive pas à la décoincer de dos … Tu pourrais venir … m’aider à la retirer ? S’il te plait …

Et en plus de tout, Callie était parfaitement polie.

[Désolée j’ai pas pu répondre plus tôt, petit problème perso =s ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Van Der Woodsen
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 31
I heart : Maybe You...Maybe Myself
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Petite Callie en pleine détresse   Lun 3 Mar - 20:53

Erik n’eut pas le temps de rajouter quelque chose que la prénommée Callie était retournée se changer, se retournant pour apercevoir sa sœur qui se rendait à la caisse pour payer. Il allait la rejoindre quand Callie l’interpella à nouveau. Se retournant à nouveau vers elle, il l’écouta attentivement, la jeune fille avait trouvé la un bon moyen d’occupé à 100% l’attention du jeune homme. L’un de ses sourcils se leva, montrant qu’il se sentait concerné par la situation. Sa sœur ne rencontrerait pas de difficulté à faire son shoping, elle pourrait s’en sortir sans lui alors que la jeune femme semblait en détresse et Van Der Wood sen senior était un gentleman, il était donc de son devoir de l’aider. Affichant son habituel sourire en coin plein d’assurance.

" C’est demandé si gentiment que cela serait tout bonnement un crime que de refuser de t’aider. " répondit il

Jetant un rapide coup d’œil à droite puis à gauche afin de s’assurer qu’il n’y avaient des curieux pour les observer, il se glissa dans la cabine avec la jeune femme en affichant toujours cette assurance presque insolente comme ci c’était la chose la plus banale du monde. Un peu à l’étroit quand même mine de rien. Apparemment ce n’est pas très spacieux quand on est à deux ou du moins qu’on ne se colle pas l’un à l’autre. Razz


" Tourne toi un peu " lui glissa t il à l’oreille alors qu’il soulevait délicatement les cheveux de la jeune femme afin de voir cette fameuse fermeture.
Quoi ? A quoi vous attendiez vous ? Erik n’est pas l’un de ses pervers qui sautent sur une jeune femme des qu’il en a l’occasion. ^^
Avec douceur, il baissa la fermeture eclair jusqu'à la moitié de son dos et afficha un petit sourire satisfait.


" Je crois bien que le problème est résolu…. A moins que tu n’es d’autres difficultés. "

Son ton etait des plus ordinaire mais il suffisait de voir le petit air mutin qu'il affichait pour savoir qu'il lui faisiat un peu de charme. Apres tout de tres étonnant, il serait bete de s'en priver en si bonne compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Callie Sullivan
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 30
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Petite Callie en pleine détresse   Mer 5 Mar - 15:00

Callie était en train de sentir son corps la quitter. Quand Erik s’était faufilé avec elle dans la cabine, qu’elle le sentait si proche d’elle, elle avait failli tomber dans les pommes. Cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas trouvé si proche physiquement avec un garçon aussi canon. Et quand il se rapprocha d’elle pour lui demander de se tourner, tout en dégageant sa nuque en soulevant ses cheveux, elle crut qu’elle allait s’évanouir et ne répondait plus de rien. Chaque mot prononcé par Erik résonnait partout dans son corps et lui procurait des frissons. En plus, Callie était comme enivrée par le parfum d’Erik qui lui faisait tourner la tête tellement il sentait bon. Elle avait étouffé un rire quand il avait dit que ce serait un crime que de ne pas l’aider. Elle était gênée, elle qui d’habitude face aux autres montrait tellement d’assurance, là, elle était comme une petite fille en train de tomber amoureuse de l’impossible. Comme si un jeune homme comme Erik pouvait s’intéresser à elle. Il se montrait serviable parce qu’il avait une petite sœur du même âge que Callie, et qu’il savait à quel point une fille qui fait du shopping peut être compliquée, voilà tout. Le temps qu’Erik prit pour faire descendre la fermeture de sa robe lui parut une éternité. Il avait l’air d’être très doux et attentionné. Callie ne se sentait pas bien et elle se serait bien vue tomber dans ses bras forts et musclés, et avoir droit à du bouche à bouche dans cette cabine. Mais elle réussit à se maîtriser et fut presque déçue d’entendre Erik lui dire que le problème était résolu. Elle chercha rapidement une excuse pour le retenir, comme un avis à donner sur une autre tenue, ou un problème collant à enfiler, mais elle baissa les bras et alors qu’elle gratifia Erik d’un simple et timide :

- Merci

Tout en se retournant face à lui, sa robe lui glissa le long de son corps et atterrit aux pieds de la jeune femme qui se retrouva face à Erik, à moitié nue, vêtue d’un chic ensemble de sous-vêtements qu’elle avait choisi le matin même un peu au hasard, sans penser qu’un aussi beau garçon la verrait en petite tenue au cours de son shopping. Devenant sûrement rouge écarlate et sentant ses joues chauffer puis tout son corps, elle ne put que glousser un :

- Oups

Tout en regardant Erik droit dans les yeux. Après tout, maintenant qu’elle était à moitié nue, elle n’allait pas se baisser pour remettre la robe qu’elle avait eu au départ tant de mal à retirer. Elle attendit quelques secondes, histoire de permettre à Erik de se rincer l’œil, puis, avec un petit rire elle dit :

- Décidément, cette robe me joue pas mal de tour. Drôle de destin.

Et avant même de pouvoir terminer sa phrase, alors qu’elle essayait de se débarrasser de sa robe qui entourait ses pieds, elle s’emmêla avec et perdit l’équilibre, atterrissant bien évidemment dans les bras d’Erik qui eut juste le temps de la rattraper au passage.
Non pas qu’elle ait été traumatisé par cette chute, après tout, elle n’avait pas frôlé la mort, elle resta cependant sans rien dire, dans les bras d’Erik, collée contre son corps, son cœur battant très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Van Der Woodsen
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 31
I heart : Maybe You...Maybe Myself
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Petite Callie en pleine détresse   Mer 5 Mar - 15:42

Malgré tout ce temps, c’était toujours aussi amusant de sentir une jeune femme chavirer de part votre présence et connaissait son petit point faible de se sentir griser en sentant qu’il pouvait faire ce qu’il pouvait de ses pauvres jeunes filles. Mais voila on ne se refait pas. Ne prenant même pas garde à retenir sa respiration sur la jeune femme. Celle-ci devait sans aucun doute sentir son souffle chaud et il ne cherchait pas à cacher cette proximité, ils étaient dans une cabine d’essayage après tout.
A peine venait elle de le remercier, qu’elle se retrouva en sous vêtements. XD Bon sang ça commençait à faire beaucoup de coïncidence qui poussaient aux vices… ne se gênant pas pour l’observer, il afficha un sourire encore plus grand.


" Belles lingeries " répondit il encore comme ci c’était un bonjour ou un ça va ?

Apres tout que pouvait il dire de plus ? Il n’allait pas exprimer ses pensées à cet instant, car s’il était en général gentleman, de nombreuses idées comme le fait qu’il ne s’était jamais essayé dans une cabine avec une demoiselle. Il passa un instant à faire une retraite discrète, pour éviter à la jeune femme qu’elle ne devienne plus rouge qu’elle ne l’était déjà mais voila, il récupéra la jeune femme dans ses bras. Euh la coïncidence, Erik veut bien y croire comme les probabilités mais tout ça faisait beaucoup de choses qui aux yeux d’Erik passait pour des signaux qu’il capte toujours très bien. Restant immobile un instant, il tendit l’oreille pour voir si quelqu’un était dans les parages mais aucun bruits proche ne vint à ses oreilles. Baissant les yeux vers la jeune femme, il constata qu’elle était toujours dans ses bras et qu’elle ne semblait pas vouloir s’en déloger. Un sourire en coin s’afficha alors sur ses lèvres en imaginant sa sœur le chercher et bien loin de se douter de ce qu’il était en train de faire. Chasser l’instinct, il revient au galop hein Et bien c’est ce qui se passait pour Van Der Woodsen senior qui ne put se réprimer plus longtemps. FUCK, la vertu n’est pas pour lui et il n’est pas responsable de l’effet qu’il peut produire. Parlant à voix basse et de sa voix suave, il referma son étreinte autour de Callie et la poussa doucement contre le mur de la cabine.


" Drôle mais pas désagréable non ? "

Toujours évoquer tout ça sous forme interrogative, Erik ne force jamais qui que se soit, après tout à Yale, ils sont de grandes personnes capables de savoir ce qu’ils veulent et pour le jeune homme en cet instant ce qu’il désire c’est faire plus ample connaissance avec la nouvelle amie d’O. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Callie Sullivan
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 30
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Petite Callie en pleine détresse   Mer 12 Mar - 1:28

Callie trouvait que la situation était improbable. Elle, la petite californienne, enfermée dans une cabine d’essayage d’un magasin de New Haven en compagnie d’un des mecs le plus sexy du campus, et qui plus est le frère de la meilleure amie de sa nouvelle amie – vous suivez ? –. Mais le plus improbable c’était qu’elle s’était retrouvée en moins de 30 secondes à moitié nue devant cet homme, puis dans ses bras après une petite chute qui aurait presque pu être considérée comme totalement calculée, ce qui était faux bien entendu, si Callie rêvait au prince charmant et donc au scenario qui va avec, elle n’avait pas songé une seule seconde que tout cela allait se produire. Elle avait juste besoin d’un avis objectif sur une tenue, d’un regard extérieur. L’épisode de la fermeture coincée, celui de la robe qui glisse toute seule et de Callie qui trébuche n’étaient que le fruit d’un total hasard, mais quel heureux hasard ! Callie semblait être ailleurs, dans un film romantique justement, loin de s’imaginer qu’Erik lui voyait ça uniquement comme l’occasion de tester l’amour dans les cabines d’essayage. Callie, elle, se voyait en train de vivre le début d’une belle et longue histoire d’amour qui aurait démarré dans une situation très insolite, permettant ainsi au couple de s’en rappeler toute leur vie et de le raconter plus tard, à leurs enfants, et leurs petits-enfants aussi. Toujours sur son nuage, Callie n’entendit pas vraiment ce qu’Erik lui disait, elle se contenta de lui sourire, tel le sourire d’une hypnotisée qui ne contrôle plus son corps. Elle ne sentit pas non plus Erik qui la fit avancer pour la plaquer contre le fond de la cabine. Alors qu’en temps normal elle aurait sûrement frappé le mec qui faisait ça, l’insultant et le menaçant de porter plainte pour attouchement, là, elle se laissa totalement aller. Après tout, il était sexy, mignon, adorable, elle était attirée par lui et ce n’était pas un simple tripoteur mais le futur homme de sa vie. Et elle était jeune, c’était de son âge ce genre de chose, et son côté coquin lui donnait envie de tester cette cabine d’essayage. Après tout, elle venait d’arriver dans cette ville et ne connaissait pas encore les bonnes boutiques, en fonction du niveau de confort de celle-ci, et de l’intimité que l’on peut y avoir à l’intérieur, elle achèterait ou pas les fringues pour lesquelles elle avait craqué.
Ainsi, une fois bien installée contre le mur, face à Erik, très très proche de lui, Callie fit quelque chose qu’elle avait jusqu’alors rarement fait avec les hommes : prendre une initiative. Elle reprenait peu à peu ses « esprits » et devait sûrement devenir moins rouge, ou alors c’était dû à la chaleur qui se propageait dans tout son corps, sentant l’excitation monter. Elle attrapa le visage d’Erik entre ses mains, et avança sa bouche contre la sienne, sans trop d’effort du fait de la proximité de leurs deux corps. Et sans demander l’autorisation, elle posa sa bouche contre celle d’Erik et l’embrassa avec beaucoup de fougue et de passion. Ce baiser dura assez longtemps, comme si le temps s’était suspendu. Mais quand Callie retrouva ses esprits et se rendit compte qu’elle était en train d’embrasser Erik dans une cabine d’essayage et qu’elle commençait déjà à passer ses mains sous sa chemise, elle s’arrêta net et après s’être mordu légèrement la lèvre inférieure elle dit avec une voix de petite fille prise en flagrant délit :


- Pardon …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Van Der Woodsen
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 347
Age : 31
I heart : Maybe You...Maybe Myself
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: Petite Callie en pleine détresse   Sam 29 Mar - 21:48

Alors que la jeune femme posait ses mains douces sur son visage, Erik se laissa totalement faire, se laissant amener encore plus et recevoir ce baiser qu’il lui rendit sans hésiter. Le jeune homme ne dit un mot et ne fit aucunes remarques, son petit sourire en coin avait disparu. La laissant faire, il tentait de lui donner confiance, la laisser diriger et de cette manière, décider de ce qu’elle voulait. La fixant des yeux sans honte, ni ciller, cela ne semblait pas le gener le moins du monde.

Il leva cependant un sourcil d’étonnement en l’entendant s’excuser… ralala ces petites filles gâtées, ça ne sait pas s’amuser, c’est bien ça qui est dommage. Pourquoi ne pourrait pas faire ce qu’elle à envie et ce que son instinct lui dicte sans craindre les « qu’en dira t on ? et autres commérages.


" Je ne crois pas que cela soit réellement nécessaire de s’excuser " lui murmura t il alors qu’il laissa tomber sa veste au sol dans un bruit étouffé par l’étoffe.

Il baissa alors les yeux pour apercevoir les bouts des doigts de Callie deja glissée sous sa chemise. Maintenant, il n’était pas question de faire marche arriére..Bien après tout si elle ne se sentait plus de le faire, Erik se serait en aller mais en cet instant la tentation de pousser la jeune femme à continuer était bien trop forte. Sans doute avait elle besoin d’être rassurée.


" Tu sais j’ai un modèle de boxer avec une couleur assez similaire au tien si tu veux le voir " lui dit il le plus sérieusement du monde alors qu’un petit sourire espiègle perçait déjà au coin de ses lèvres. Se penchant à nouveau pour l’embrasser, Erik posa une main sur la joue de la jeune femme pour lui caresser du dos de la main, alors que de sa main libre, il s’affairait à détacher sa chemise. Apparemment elle semblait de confiance pour le lui enlever…. Faut il tout faire ici ? Rolling Eyes

Erik Van der Woodsen voulait à tout prit arriver à ses fins ? Oui il etait vrai qu’a cet instant, il lui aurait été particulièrement désagréable de devoir quitter cette cabine sans avoir pu satisfaire la petite californienne mais il n’était pas non plus un goujat, il ne s’appelait pas Chuck Bass, il n’irait pas crier cette petite aventure sur tous les toits.

"Je te sens nerveuse… " ajouta t il en se détachant un peu pour la regarder dans les yeux avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite Callie en pleine détresse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite Callie en pleine détresse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» Un soir de pleine lune
» [Ruelles] Petite Mendiante
» Songe du jour : peut-être une âme en détresse [Pv Xalina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale :: New Haven : It all happens here. :: The Marketplace-
Sauter vers: