Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale

Bienvenue à New York, dans l'Upper East Side, où mes amis et moi vivons Tout le monde connaît la célèbre rengaine de Gossip Girl, bien sûr. Et pourtant cette année, les choses pourraient devenir très différente, bienvenue Yale, et autres Elites - eurk
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Good Morning, America ! (Pv. Mona)

Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia Waldorf
Delightful Brunette | Perfectly Loveable
avatar

Féminin Nombre de messages : 679
Age : 27
I heart : Audrey Hepburn, Nate Archibald, Serena Van der Woodsen, NYC.
Humeur : Little Miss Perfect.
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Good Morning, America ! (Pv. Mona)   Mar 11 Mar - 22:15

Olivia souleva lentement et difficilement les paupières, éblouie par le soleil de septembre qui filtrait à travers les rideaux Armani Casa blanc cassé qu'elle avait commandé avant son arrivée à New Haven. Elle se retourna doucement, et se blottit contre Natie, qui dormait encore, juste à côté d'elle. Olivia déposa un léger baiser sur la joue chaude de son petit-ami, resserrant les draps en flanelle ocre sur leurs deux corps nus. Olivia n'avait toujours pas levé l'embargo sur le sexe, par ailleurs, et dormir nue faisait partie de sa stratégie démoniaque pour faire souffrir Nate. Résister à son petit corps parfait était très dûr, et Natie n'y arrivait justement pas, c'est pourquoi Olivia devait se montrer stricte et déterminée. Son boycott de la baise n'était pas une partie de plaisir pour elle, loin de là, mais elle éprouvait tout de même une certaine satisfaction à faire languir son petit-ami, qui était littéralement en manque. Au moins, leurs retrouvailles seraient très hot, et ça, s'était un avantage de taille. Olivia sentit donc Nate, bien qu'à moitié endormi, passer la main sur sa hanche, descendant dangereusement vers ses fesses musclées par dix ans de tennis - ce qui n'était pas à proprement parlé prohibé, son geste n'était qu'une simple caresse presque innocente. Presque, et pour cause, les gestes d'un homme en manque ne sont jamais réellement innocents. Olivia passa finalement la main sur la joue de son petit-ami, et se leva, marchant nonchalamment dans la chambre, totalement nue. Bizarrement, Nate venait d'ouvrir les yeux, ce qu'il avait refusé de faire jusqu'ici. Elle fouilla dans l'immense dressing qui lui était exclusivement réservé, et attrapa une charmante nuisette La Perla rose layette, l'enfilant avec une moue hésitante. Olivia passa ensuite la main dans ses longs cheveux bruns emmélés : elle savait que cela faisait craquer Nate à coup sûr, et pour cause, il lui demanda immédiatement de le rejoindre dans le lit, ce à quoi elle répondit par un haussement d'épaule las :

- Désolée, Natie, j'ai une dissertation à terminer.

Excuse bidon, bien entendu. Olivia n'en était qu'à son troisième cours de droit privé, et elle n'avait rien d'autre à faire que de relire ses notes. Miss Waldorf quitta finalement la chambre, direction la cuisine, où elle comptait se concocter un petit déjeuner consistant. Il restait quelques pains au chocolat français achetés en grande surface, ce n'était pas franchement fameux, mais toujours mieux que rien. Quitter New York signifiait en effet dire adieu au délicieux boulanger français qui vendait des tas de viennoiseries dont elle se délectait tous les matins, à l'époque où elle était à Constance. Au lieu de ça, elle saisit donc une de ces "chocolatines" industrielles, se servit un verre de jus d'orange, et dégusta le tout attablée sur le splendide bar Stark. Olivia feuilletait le dernier numéro de NYLON, et elle était à mille lieux de penser que quelqu'un était sur le point de frapper à la porte de son charmant cottage. En effet, Olivia avait dit à Mona - une fille de son cours de philo -, de passer chez elle récupérer les cours sur la Politique. La pauvrette avait du manquer deux heures de cours, et le légendaire esprit de charité d'Olivia l'avait naturellement poussée à proposer à la jeune femme de lui prêter ses cours. Hum, sa bonté la perdrait...

_________________


Little Miss Perfect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fatigante.over-blog.com
Mona Fletcher
Bella Ragazza | Lovely Child
avatar

Féminin Nombre de messages : 443
Age : 23
I heart : Working hard hard hard.
Humeur : UP.
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Good Morning, America ! (Pv. Mona)   Mer 12 Mar - 0:16

Mona culpabilisait à mort d'avoir raté deux heures entières de cours. D'ailleurs, elle s'attendait à chaque instant à recevoir un coup de fil de la part de je ne sais quel responsable à Yale l'informant qu'elle n'avait pas intérêt à recommencer à s'absenter ou quelque chose dans le genre. Evidemment, elle ignorait que d'autres qu'elle rataient des journées de cours entières sans avoir le moindre remord, mais ce serait sûrement trop éprouvant pour elle si quelqu'un venait à la mettre au courant de cette atroce vérité. Quoiqu'il en soit, elle était super reconnaissante à Olivia Waldorf, une brunette de son âge qui avait gentiment accepté de lui prêter ses notes de cours (et par la même occasion, de voler à son secours), et elle allait sûrement le lui être éteeernellement. Bref, la jeune fille sauta sur la première occasion pour frapper à la porte du cottage où habitaient O et son petit ami. Elle s'était réveillée tôt, comme à son habitude, et avait rapidement filé sous la douche, puis elle avait mangé son petit-déjeuner en quatrième vitesse - pour pas changer -, consciente qu'elle n'avait que très peu de temps devant elle si elle avait vraiment l'intention de rattraper son retard. En effet, elle se sentait genre, quasi-obligée de faire des recherches supplémentaires afin de cartonner au prochain cours de philo, et en plus des devoirs qu'elle devait déjà rendre le plus vite possible, Mona était quelque peu débordée, ou, tout du moins, over-bookée au possible, par conséquent elle n'avait pas de temps à perdre du tout. La jeune fille était donc sortie de son appartement vêtue d'une tenue simple mais jolie, choisie au hasard et à la va-vite, puis elle avait pris un taxi jusqu'à l'adresse que lui avait donnée mademoiselle Waldorf. Une fois devant la porte, elle sonna deux fois de suite, puis elle mit les mains dans les poches de sa veste, attendant que quelqu'un lui ouvre. Elle songea alors qu'elle aurait peut-être dû téléphoner avant d'arriver ? Après tout, tout le monde ne se réveillait pas aussi tôt qu'elle un jour où il n'y avait pas école, et les visites impromptues n'étaient pas toujours les bienvenues, mais maintenant qu'elle était sur le porche, elle ne se voyait pas vraiment faire demi-tour. Elle se mit alors à fixer la porte, comme si elle allait la transpercer par la seule force de son regard et obliger ceux qui étaient à l'intérieur à lui ouvrir, puis elle poussa un soupir impatient. Elle avait horreur d'attendre, même l'espace de quelques minutes. Ok, la ponctualité et elle faisaient genre, trente-six mille, mais ça ne l'empêchait pas de reprocher aux autres de ne pas pouvoir se grouiller un peu. Au moins, elle était efficace dans l'urgence et, en règle générale, elle se débrouillait plutôt bien avec les délais. La situation était ultra-différente là, mais bon, on n'allait pas arrêter le flux de ses pensées juste comme ça. Juste à ce moment-là, quelqu'un vint enfin entrouvrir la porte, dieu merci !

- Salut, Olivia, c'est bien ça ?

Petit sourire. Et clic, la photo est prise. Mona entra à la suite de la jeune fille et contempla le cottage, éberluée par les efforts fournis pour la déco et tout. A ce qu'on disait, les étudiants étaient censés vivre dans deux mètres carré, patager une salle commune avec des roomies pas forcément très clean et dormir mal. Mais évidemment, c'était sans compter l'élite à laquelle ils appartenaient tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://burstingHEART.over-blog.com
Olivia Waldorf
Delightful Brunette | Perfectly Loveable
avatar

Féminin Nombre de messages : 679
Age : 27
I heart : Audrey Hepburn, Nate Archibald, Serena Van der Woodsen, NYC.
Humeur : Little Miss Perfect.
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Good Morning, America ! (Pv. Mona)   Mer 12 Mar - 1:10

En effet, elle était à mille lieux de penser que Mona viendrait frapper à sa porte à ce moment précis, aussi sursauta-t-elle violemment, lâchant par la même occasion un "merde" sonore qui fit grommeler Nate, qui s'était rendormi jusqu'ici. Olivia se leva donc brusquement du tabouret de bar ultra design, et rangea à la va-vite son verre sale dans l'évier, sans omettre de se regarder dans la vitre du four. Elle était peu présentable, avec ses cheveux bruns en bataille, ses yeux bleus vitreux et ses joues encore roses de sommeil. En même temps, ce n'était pas comme si Jude Law lui rendait visite, genre. C'était juste Mona, du moins, c'était ce qu'Olivia supposait, vu qu'elle lui avait proposé de passer mercredi en début de matinée. Et, d'après l'horloge de la cuisine, c'était bien mercredi, et il était 10h. Oliv' se dirigea en courant dans la chambre et attrapa un petit gilet en cachemire gris, qu'elle enfila sur ses épaules nues, avant de finalement marcher en direction de la porte d'entrée. Bon, elle avait mis quelques minutes à ouvrir, et elle avait la tête d'une fille qui venait d'émerger, ce qui était à peu près le cas, mais Mona n'en tiendrait probablement pas compte. Du moins, elle l'espérait. D'après le peu qu'Olivia ait compris de Mona, elle était une italienne passionnée par les maths et la philo : pas exactement le genre de fille à répandre de sales rumeurs sur le web. Olivia se décida donc à ouvrir la porte, un léger sourire un peu forcé sur les lèvres. Elle tomba nez-à-nez avec ladite Mona, qui lui adressa un sourire colgate avant de lui demander si elle était bien Olivia. Quelle question...

- Salut... Mona. Oui, c'est bien Olivia.

Olivia la gratifia d'un léger sourire convenu, et se dégagea finalement du pas de la porte, pour laisser entrer la jeune fille. Elle l'observa, par la même occasion : Mona était vraiment une jolie fille. Naturelle, souriante, elle était juste resplendissante. Typiquement le fille qu'elle prenait un malin plaisir à détester, mais Mona semblait trop adorable pour qu'Olivia puisse la haïr sans une pointe de culpabilité.


- Désolée, je suis pas très présentable, mais entre, entre, je vais te chercher les cours.

Miss Waldorf fit entrer Mona, et se dirigea fissa vers le super bureau qu'elle s'était installé dans ce qui était censé être la troisième chambre. Elle se saisit donc des cours, qu'elle avait au préalable soigneusement imprimés. Olivia tapait toujours ses cours sur son MacBook. Elle avait beau être organisée et avoir une très jolie écriture, Olivia préférait trier des dossiers sur ordinateur plutôt que d'entasser la paperasse, c'était plus... propre. Elle revint donc dans le salon, et tendit la petite pile de feuilles agrafées à Mona, lui adressant un sourire quasi imperceptible, mais qui était sincère - pour une fois.

- Et voilà. Tu veux boire quelque chose ? Tu as pris un petit déjeuner ? Ou alors tu veux peut-être faire un brunch ?

Olivia lui montra sa superbe cuisine du regard, d'un petit air satisfait. Elle se plaisait à jouer les petites maîtresses de maison, d'autant plus que ce n'était pas genre, super fréquent qu'elle ait de la visite. Faire à manger tous les soirs serait vraiment barbant, mais préparer un brunch une fois de temps en temps ne la dérangeait pas. Olivia aimait plus particulièrement recevoir depuis qu'elle habitait ce sublime cottage avec son sublime petit-ami, elle en tirait une certaine fierté qu'elle se plaisait à afficher.

_________________


Little Miss Perfect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fatigante.over-blog.com
Mona Fletcher
Bella Ragazza | Lovely Child
avatar

Féminin Nombre de messages : 443
Age : 23
I heart : Working hard hard hard.
Humeur : UP.
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Good Morning, America ! (Pv. Mona)   Mer 12 Mar - 1:40

Mona la gratifia d'un large sourire et la remercia deux fois de suite lorsqu'elle lui présenta ses feuilles de cours, soigneusement agraffées et parfaitement en ordre. Ca l'aurait vachement ennuyée si elle devait elle-même tout organiser de A à Z, et elle était tout simplement contente d'être tombée sur quelqu'un d'aussi méticuleux qu'elle - sinon plus. Bref, elle enfouit la liasse de papier imprimé dans son cabas, et remarqua enfin ce que voulait dire Olivia par ne pas être très présentable. En effet, elle semblait à peine avoir émergé du sommeil, mais plus d'un sommeil comme celui des pubs où tout le monde se réveille tout frais tout beau que du sommeil de la moyenne des gens duquel tout le monde se réveille les yeux bouffis et les cheveux dans tous les sens, ce pour quoi elle n'avait pas vraiment l'air moins présentable que la moyenne. Mais ce n'était pas vraiment ce qui l'intéressait le plus. Lorsque Mona entendit le mot petit-déjeuner sortir de la bouche de la jeune brunette, elle oublia sur-le-champs ce qu'elle avait de prévu pour le reste de la journée et sauta sur l'occasion pour rattraper tous les repas qu'elle devait sauter pour se consacrer corps et âme à ses études :

- Euh, un brunch, ce sera parfait, puisque j'ai à peine avalé un morceau de toast, ce matin. D'ailleurs si je continue à ce rythme, je crois que je vais crever de faim.
Elle marqua une pause puis elle ajouta, l'air pensif : Je ne comprends pas comment les gens ne finissent pas anorexiques en sortant de Yale.

Ouais, comme sujet de thèse, c'était vachement recherché. N'empêche, c'était vrai. Enfin, en ce qui la concernait, ça l'était. Elle devait probablement avoir perdu du poids, puisqu'elle commençait limite à flotter dans ses jeans, mais elle prenait rarement le temps de manger correctement. La plupart du temps, elle se contentait de manger entre deux taxis, et carburait au café - elle était d'ailleurs rapidement devenue une habituée du Starbucks de New Haven. Il ne lui restait plus qu'à ajouter un paquet de Gauloises à sa liste et elle finirait par ressembler à un certain poète torturé que nous connaissons tous. Tentant, mais pas vraiment ce qu'elle avait en tête. Yale était censé être la première étape de son épanouissement et blabla, et ça ne faisait rien de plus que la stresser chaque jour un peu plus. Youhou. La jeune fille se demanda alors comment Olivia pouvait faire pour être aussi relax un mercredi matin, alors qu'il y avait une tonne de choses à faire et à découvrir. D'ailleurs, elle était probablement le cerveau de toute la décoration du cottage, et il fallait reconnaître qu'elle avait du goût - un goût qui devait sans doute coûter cher, mais ce n'était qu'un détail, of course. Mona profita du laps de temps où elles se dirigeaient vers la cuisine pour lui faire part de ses réflexions :

- Ton chez-toi est vraiment superbe. Moi mon appartement ressemble à rien du tout, et ça me déprime presque d'y rester plus de deux heures d'affilée - sauf quand je dors.

Et ce principalement à cause de ses fantômes de colocataires. C'était à peine si elle les avait rencontrés, et ils n'étaient pour ainsi dire jamais là. Elle aurait mieux fait de s'acheter son propre appartement et s'en occuper à sa manière quand elle aurait trouvé suffisamment de temps pour faire appel au premier décorateur fiable. Elle ne voulait rien de bien extraordinaire, juste un cocon rassurant où elle pourrait rester en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://burstingHEART.over-blog.com
Olivia Waldorf
Delightful Brunette | Perfectly Loveable
avatar

Féminin Nombre de messages : 679
Age : 27
I heart : Audrey Hepburn, Nate Archibald, Serena Van der Woodsen, NYC.
Humeur : Little Miss Perfect.
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Good Morning, America ! (Pv. Mona)   Mer 12 Mar - 15:19

Un immense sourire se dessina sur le parfait petit minois d'Olivia : Mona lui avait demandé un brunch ! A elle la cuisine high-tech, Olivia comptait bien montrer qu'elle savait aussi être une reine des fourneaux. En fait, Miss Waldorf se plaisait à exceller à tous les niveaux, des études à la cuisine en passant par la littérature française du XVIIIe siècle et les galas de charité de l'Amfar. Oui, elle était bel et bien polyvalente. Superficielle et profonde à la fois, Olivia était pleine de subtilité, et en jouait à MORT. Son petit plaisir favori était de parler chiffons en pleine conférence sur genre, "La politique russe depuis 1990", et de lancer une discussion passionnée à propos d'un truc aussi important que le conflit en ex-Yougoslavie en pleine séance shopping. Elle adorait mélanger les genres, c'était carrément son dada. Aussi excellait-elle dans la préparation de brunch, puisque le principe était de concilier petit déjeuner et déjeuner tout court. Yumi !

- Je ne sais pas, je dois dire que je m'en sors plutôt bien, en ce qui me concerne. Il faut dire que j'ai pas mal investi côté cuisine, regarde-moi ça... Olivia désigna son super four over high-tech, ses plaques en céramique top design, et tous les gadgets disposés de part et d'autre de l'immense bar. Ce serait quand même un comble que je vire anorexique, vu mon matos' de pro. En fait je devrais ouvrir genre, un Resto du Coeur, avec ticket de rationnement.

Olivia ouvrit la porte de son immense frigo, qui était plein à craquer. Elle et Nate avaient fait leur course directement en arrivant à New Haven, ce qui leur avait valu une petite scène de ménage en plein Wal-Mart. Mais c'était tellement adulte, de faire les courses ! Comme si leurs parents avaient ce genre de préoccupations... A bien y réfléchir, Olivia se demandait même si Eleanor n'avait jamais mis les pieds dans un supermarché. Elle jugeait cela terriblement prolétaire, ce sur quoi Olivia était d'accord, cependant, Waldorf Junior trouvait excitant de faire les courses en couple, ça faisait petite famille parfaite de pub Kellog's. Et puis, elle faisait avec ce qu'elle avait, il n'y avait pas d'épicerie fine ultra chic à New Haven... Olivia sortit donc trois oeufs, du gruyère, et du bacon bio du frigo XXL. Elle fit griller des bagels H&H, qu'elle enduit finalement de beurre, pressa une orange, et ordonna son parfait petit brunch sur un plateau en verre Armani Casa, qu'elle déposa sur le bar, invitant Mona à s'y installer.

- Et voilà, "Bon appétit", comme on dit en France ! Au fait, pour en revenir à ce que tu disais à propos de ton appartement, tu sais, si tu as besoin de conseils déco... n'hésite pas. Enfin, ça peut paraître bête comme ça, mais un environnement agréable, ça change tout.

Ah, quel esprit charitable, vraiment... Appelez-la Sainte Olivia, dorénavant. Elle regarda Mona, qui semblait avoir l'air ravie du brunch que venait de lui préparer Olivia, et souvint soudain que son petit-ami dormait totalement nu dans leurs draps de flanelle, et qu'il risquait de débarquer à poil dans le salon, d'une minute à l'autre. Non pas qu'elle ait honte du physique plus qu'avantageux de Nate, loin de là, mais elle ne voulait pas passer pour une espèce de hippie naturiste chez qui la nudité est un "moyen d'être en accord avec soi-même". Elle pressa donc à la va-vite une deuxième orange, et s'excusa auprès de Mona, s'éclipsant deux petites minutes pour apporter le jus de fruit à Nate, et le prévenir par la même occasion qu'ils n'étaient plus seuls. Elle revint finalement dans la cuisine, adressant à son invitée un sourire un peu gêné.

- Désolée, je suis allée servir un jus de fruit à la loque qui me sert de petit-ami. C'est dans ces moments là que je me dis que vivre seule, même dans un appartement miteux, ça a du bon.

Olivia plaisantait, évidemment, elle aurait détesté vivre seule. Mais bon, un peu d'humour n'avait jamais tué personne, surtout pas Olivia Waldorf. Pour le moment, elle adorait vivre avec Nate, malgré leurs légers problèmes de couples, qui elle en était sûr, se résoudraient d'ici peu. Ce n'était plus qu'une question d'heures, d'ailleurs, puisqu'elle avait prévu de lever l'embargo sous peu. Vivre sans baise, quand on dort avec un mec aussi sexy que Nate, n'est franchement pas une tâche aisée. Cependant, pour qu'elle cesse son fameux boycott, Nate devait se montrer irréprochable jusqu'à la fin de la journée. Et pour le moment, il était bien parti.

_________________


Little Miss Perfect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fatigante.over-blog.com
Mona Fletcher
Bella Ragazza | Lovely Child
avatar

Féminin Nombre de messages : 443
Age : 23
I heart : Working hard hard hard.
Humeur : UP.
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: Good Morning, America ! (Pv. Mona)   Mer 12 Mar - 23:22

La cuisine d'Olivia était en effet, euh, BLUFFANTE. Mona n'aurait probablement jamais imaginé qu'une étudiante se serait encombrée d'appareils semblables, mais visiblement, ça avait l'air d'enchanter Olivia, alors le cours de ses pensées s'arrêta là. Elle s'assit donc au bar, regardant la brunette s'activer entre œufs et bacon, heureuse d'avoir réussi à s'autoriser deux minutes de répit.

- Et j'en ferai la propagande, les gens accourront pour goûter à tes repas, même les moins pauvres d'entres eux, lança-t-elle d'un air amusé. Ils se rebaptiseront SDF pour la peine. A ce moment-là, O lui posa son assiette devant le nez, et elle ajouta dans la lignée : Oh merci, ça sent drôlement bon.

Mona but une gorgée de son verre de jus d'orange fraîchement pressé et ne fit qu'une bouchée d'un œuf qui avait eu le malheur de traîner devant elle. Elle était genre, affamée, et on ne va pas revenir là-dessus. Les nutritionnistes du monde entier se seraient arraché les cheveux s'ils avaient vu ce qu'elle ingurgitait - ou, pour la plupart du temps, ce qu'elle n'ingurgitait pas - donc ça suffit pour résumer son état. En fait, ce brunch improvisé était le premier vrai repas qu'elle avait mangé depuis des siècles. Et il était incroyablement bon. Mona ne savait pas si c'était dû aux talents culinaires d'Olivia ou simplement au fait qu'en comparaison à ce qu'elle avait pris l'habitude de manger, ça semblait digne d'un chef de restaurant 5 étoiles, mais elle ne prit pas la peine d'élucider la question. Elle se délectait tout simplement des bagels beurrés et du bacon grillé, ce qui avait le mérite de la porter au septième ciel. Tout en mâchouillant, elle répondit, la bouche à moitié pleine mais pas suffisamment pour que Mona puisse s'exprimer en toute clarté :

- En fait je crois que je vais investir dans un nouvel appartement, donc tes conseils seront les bienvenus. En général, je me contente de vérifier que le papier peint tient en place et que le chauffage fonctionne. D'ailleurs, ça rend fou mon père. Il n'a pas arrêté d'insister pour s'occuper lui-même de mon emménagement mais j'avais pas vraiment envie de le voir débarquer chez moi alors que je suis censée être responsable, adulte et blabla.

Ben oui, elle n'était perfectionniste qu'en ce qui concernait son boulot, et elle ne s'occupait pas du reste. Ce n'était pas comme si on allait lui coller un F parce que sa chambre n'était pas bien rangée ou parce que son nid douillet ressemblait plus à un chantier désertique qu'à un vrai nid douillet. Elle médita donc là-dessus pendant qu'Olivia se rendait chez Nate, buvant son jus d'orange à petites gorgées, et surtout, en profitant un maximum. Pour l'instant, elle ne savait pas encore ce qu'elle allait faire ensuite maintenant qu'elle avait fait une entorse à son emploi du temps, mais elle ne se sentait pas l'envie de s'en occuper. Du moins, pas pour l'instant. C'était un sujet qui allait sans doute la stresser et là, franchement, elle avait juste besoin de se relaxer deux secondes. Olivia revint alors dans la cuisine, un sourire gêné sur les lèvres, comme si c'était réellement son petit ami qui allait lui faire honte. Mona avait déjà eu l'occasion de le voir à la crémaillère d'Erik, et il était genre, canonissime. Evidemment, elle savait que ça ne suffisait pas pour faire de lui quelqu'un de parfait et il avait l'air très maladroit avec les filles - en particulier avec sa petite amie officielle et ultra jolie - donc la belle Italienne s'abstint de faire une remarque sur Nate à proprement parler et lâcha un petit rire, sincère et franc.

- Je te comprends totalement, mais j'aurais plutôt opté pour emménager avec un autre gars - bello, de préférence - histoire de le redresser un peu.

Et ça ne se voulait pas méchant, évidemment. De toutes façons, Mona ne se doutait pas de la punition qu'Olivia infligeait à son petit ami, et il fallait reconnaître que c'était de la pure torture, mais les garçons devaient bien apprendre à bien se comporter un jour ou l'autre (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://burstingHEART.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Good Morning, America ! (Pv. Mona)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Good Morning, America ! (Pv. Mona)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Good Morning, Good morning we talked the whole night through
» Good morning, sunshine. [Hiro Shima]
» Good morning America || Ft. James Logan Howlett, FB.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale :: Habitations :: Cottages :: Cottage C-
Sauter vers: