Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale

Bienvenue à New York, dans l'Upper East Side, où mes amis et moi vivons Tout le monde connaît la célèbre rengaine de Gossip Girl, bien sûr. Et pourtant cette année, les choses pourraient devenir très différente, bienvenue Yale, et autres Elites - eurk
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pixie Carter // Blame it on the Black Star.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pixie Carter
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 26
I heart : Vice in all its forms and interpretations.
Humeur : Insanely Excessive.
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Lun 28 Jan - 23:38

I. FORMALITÉS


  • Nom : Carter. En effet, comme dans James Carter, ancien président des États-Unis, et accessoirement, mon grand-père.
  • Prénom : Pie ''Pixie'' Yahleen Jane.
  • Date et lieu de naissance : 16 septembre. Pacific Heights, San Francisco, Californie.
  • Age : 18 ans. L'âge ingrat, à ce qu'on dit.
  • Lieu d'habitation : Une gigantesque villa signée Frank S. Van Trees, construire durant les années 1899. On peut aussi mentionner que j'arpente quotidiennement les plus grandes villes de l'Ouest.
  • Profession des parents : En plus d'être l'heureux récipendiaire par la génétique de l'honorable titre de fils unique du président, mon père est aussi un avocat de renom, qui a su préserver l'honneur du nom Carter. Ma mère quand à elle, est une jeune femme française, Claire Carter, née Veuillery. Parisienne, elle est une mannequin à la retraite depuis qu'elle a passé le cap des trente ans.


II. QUESTIONNAIRE DE PROUST


  • Ma vertu préférée : Le cynisme. Je ne parle pas seulement de ce caractère mordant et ironique, perlé par un humour noir. Non, je fais aussi allusion ce que à quoi les grands philosophes, Antisthène, de Sinope, faisait allusion. L'essence même de l'auto-suffisance. J'aime me savoir cynique, et prendre ainsi pour acquis que je ne dépend de rien. L'indépendance est la meilleure des drogues.
  • Le principal trait de mon caractère : Mon imprévisibilité. Je n'aime pas suivre les chemins battus et tout ce qui ce rapporte aux mots « conventionel » et « routine » me dégoûtent. Je fais ce que je veux, quand je veux, et je déteste le conformiste. Les gens qui essaient de ma catégoriser m'exaspère, ils ne comprennent pas que c'est impossible. Je suis fière d'être l'essence même d'un paradoxe, et je l'affiche clairement. Je n'aime absolument pas que les autres me devinent ou m'intérprêtent.
  • La qualité que je préfère chez les hommes : L'intelligence, l'esprit et la culture. Certes, je suis délurée, et en effet, je ne corresponds pas aux normes que nous imposent cette société, mais je sais apprécier et favoriser une conversation intelligente avec une philosophie profonde. Un homme qui s'y connait sur plusieurs sujets sait s'intriguer, et les esprits vifs s'accordent parfaitement à mon imprévisibilité et à mon refus de me plier aux règles.
  • La qualité que je préfère chez les femmes : L'élégance, quelle question. Une femme qui sait rester élégante malgré son mascara qui s'est étalé jusqu'à ses joues, et malgré ses cheveux en bataille est une femme qui peut facilement avoir le monde à ses pieds. Les gens font erreur lorsqu'ils sous-estiment le physique, ce qui se voit à l'oeil. Le charisme gère le monde, c'est bien simple.
  • Mon principal défaut : J'ai un penchant immodéré pour la fête et les diverses sorties, écumant ces villes que l'on désigne commes les villes du pêchés. J'adore sortir jusqu'aux petites heures et me coucher que huit heures passées, pour passer une journée complète au lit à rattraper quelques maigres heures de sommeil tourmenté, pour être suffisamment en forme pour recommencer le lendemain soir.
  • Ma principale qualité : Je suìs très sociable et les idées reliées au terme « sectaire » me déplaisent beaucoup. Je ne juge pas et je ne discrimine pas non plus. Je ne cracherais jamais sur les gens qui voudraient être mes amis, même si souvent, ces dit-gens sont effrayés par mon excessivité et mes manières délurées.
  • Ce que j'apprécie le plus chez mes amis : Leur manque de conformiste. Je déteste les gens qui refusent d'être eux même simplement pour éviter le jugement des gens trop archaïques qui refusent de voir que ce sont nos différences qui nous mèneront loin, et non pas non ressemblances et nos alliances superficielles.
  • Mon occupation préférée : En plus d'adorer photographier et peindre, j'occupe mon temps avec les gens. J'adore rencontrer de nouvelles personnes, faire de nouvelles expériences, découvrir de nouvelles cultures, bref, m'ouvrir à tout ce qui m'est inconnu, du moins, pour le moment. Et j'adore parler.
  • Mon rêve de bonheur : J'en ai aucune idée. Je ne fis pas mes choix ou mes objectifs suivant un quelconque rêve, afin d'atteindre cet apogé que l'on désigne comme le bonheur. Je m'intéresse beaucoup plus à la richesse culturelle et à la richesse des expériences que ce sentiment fade que certains recherchent tellement assidûment qu'ils en oublient de vivre comme il le faut.
  • Quel serait mon plus grand malheur ? Me conformer. Ou me soucier de ce que pense les gens. J'aime détonner, j'aime que l'on me remarque et ce serait vraiment malheureux pour moi de me retrouver parmi les autres. Une de plus, une de moins, qu'est-ce que ça change...
  • A part moi-même qui voudrais-je être ? Je me suffis entièrement, merci beaucoup. Après tout, si je voulais être quelqu'un d'autre que moi-même, je le pourrais. Nous sommes les seuls qui peuvent décider de ce que nous sommes et à qui l'on veut ressembler. Et j'ai décidé de rester moi, tout simplement. Ça en dit beaucoup, non?
  • Où aimerais-je vivre ? J'adore San Francisco, mais je me vois bien vivre dans une ville complétement décalée comme Hong Kong, Tokyo ou sinon, un petit coin comme Saskatoon, au Canada. Ne me demandez pas pourquoi.
  • La couleur que je préfère : Je n'ai jamais compris ces histoires de goûts. Notre couleur préférée nous définirait-elle d'une quelconque façon? Et surtout, est-ce-t-il vraiment nécessaire de favoriser une couleur à une autre? Bon, disons le mauve et le turquoise.
  • La fleur que j'aime : Les tulipes, les jaunes comme on les retrouve devant chez moi. Premier signe d'un printemps prochain.
  • L'oiseau que je préfère : Je n'aime pas les oiseaux, je n'aime pas la plupart des animaux en fait. Je crois que le seul animal de compagnie que je serai capable d'avoir serait une tortue. Ç'a le mérite d'être silencieux.
  • Mes auteurs favoris en prose : Je n'aime pas devoir citer ce que je préfère. Les gens se croient par la suite capables de vous catégorisez. Je suis ouverte à tous les auteurs, en fait, j'aime bien lire quand je trouve le temps. L'auteur que j'ai préféré lire, et non pas mon auteur préféré, est Fedor Dostoïevski. J'ai adoré « Crime et Châtiment ».
  • Mes poètes préférés : Émile Nelligan. Un génie qui passa la majorité de sa vie dans un hôpital psychiatrique, artiste tourmenté à la Camille Claudel. « À une Femme Détestée » est l'oeuvre que je préfère de Nelligan.
  • Mes héros dans la fiction : Arsène Lupin, de Maurice Leblanc. Un séducteur, un homme élégant, intelligent et instruit, qui cache bien son jeu. Il a un penchant pour le bien, mais oeuvre pour le mauvais côté de la loi. Un être paradoxal, comme je les aime.
  • Mes héroïnes favorites dans la fiction : Juliet Capulet, celle de Romeo & Juliet, la pièce originale de Shakespeare. Non, je n'aimerais pas connaître comme elle un amour si fort que l'utilme sacrifice, se donner la mort, ne serait qu'une bagatelle pour retrouver l'être aimé. J'admire plutôt son courage et son intelligence, et son caractère suffisamment fort pour faire fit des « ce qu'on en dira » afin de suivre ses envies et ses impulsions.
  • Mes compositeurs préférés : Antonio Vivaldi. J'écoute constamment « Le Quattro Stagioni », et concerto préféré restera toujours L'Hiver. Pour ce qui des musiciens et groupes actuels, je sais apprécier à peu près tout, mais j'aime beaucoup The Kills et BambyShambles.
  • Mes peintres préférés : J'adore les peintres contemporains et tous les artistes du mouvement Pop Art. « Drowning Girl » de Roy Lichtenstein, que je vais contempler à chaque fois que je fais au saut à New York, au MoMa, restera toujours parmi mes coups de coeur.
  • Mes héros dans la vie réelle : Voilà le problème. « Dans la vie réelle ». Tout le monde, sans aucune exception, à des failles et des défauts. Je ne pourrais citer une personne sans me sentir hypocrite, car j'aurais beau réellement admirer cette dite-personne, je ne voudrais pas à avoir à accepter ses mauvais points aussi.
  • Mes héroïnes préférées dans la vie réelle : Idem, quoique je fais une mention spéciale à ma mère. Nous nous parlons presque plus, mais elle a toujours su garder son élégance et son charme peu importe la situation. C'est ça, être une vraie femme.
  • Mes héros dans l'histoire : Je pourrais passer pour l'humaniste que je ne suis pas, et citer tous les grands méditateurs de notre histoire, lançant des fleurs sur les tombes de ceux qui nous ont permis d'avoir tout ce que nous avons, et que nous prenons pour acquis de nos jours. Mais jouons plutôt la carte de l'honnêteté. Nicolas Ghesquière, pour ses Gladiator Sandals.
  • Ma nourriture et boisson préférée : Je ne suis pas le genre de fille à fantasmer sur le célèbrissisme et overated duo de sushis et champagnes. Je préfère la nourriture mexicaine, bien préparée, et la Vodka Smirnoff Ice, saveur Pomme Verte.
  • Ce que je déteste par-dessus tout : Le conformiste. Nous ne pensons pas tous pareils, et nous ne sommes pas tous pareils non plus. Et pourtant, certains veulent, ou nous obligent à cacher ses différences.
  • Le personnage historique que je n'aime pas : Mussolin & Compagnie. La vie est suffisamment compliquée pour y rajouter en plus de sottes histoires de domination, de guerre et de conflits.
  • Les faits historiques que je méprise le plus : La chasse aux sorcières, l'époque de Salem quoi. Dans une histoire sordide où il fallait trouver des boucs émissaires, on s'en est encore prit aux femmes de mauvaises réputations. Sordide erreur qui eut des répercutions horribles à travers les États-Unis.
  • Le don de la nature que je voudrais avoir : Pouvoir contrôler les autres. Être en possession complète de leur corps et leur esprit, et les diriger selon ma guise, telles de vulgaire marionnettes. Horrible, je sais.
  • Comment j'aimerais mourir : Quelque chose de super dramatique. Un meutre passionel, en tombant d'un pont, accidentellement ou pas, ou d'une overdose.
  • L'état présent de mon esprit : Comme d'habitude. Un peu déluré et énergique.
  • La faute qui m'inspire le plus d'indulgence : Il n'y a aucune faute qui m'inspire de l'indulgence. Ce serait plutôt les remords que la personne ressent vis-à-vis de cette faute.
  • Ma devise : « Nos désirs sont presque toujours erronés à cause d'une conception erronée de nos intérêts. » Et pourquoi pas « Carpe Diem » tant qu'à y être.



III. ENTRETIEN


  • Quel est votre cursus envisagé et pourquoi l'avoir choisi ? Le cursus d'Art, Théâtre et Musique. Non seulement je suis déjà photographe à mes heures, une gallerie indépendante de San Francisco a d'ailleurs affichée quelques unes de mes oeuvres, mais les autres cursus me semblent beaucoup trop de travail. Je sais, ce n'est pas le genre de chose que l'on dit habituellement, mais si l'effort à fournir est moindre, comme l'on généralise souvent les arts, il y a beaucoup plus de chance que je m'y applique. De plus, les gens qui sont du genre à étudier le droit ou la médecine sont souvent des gens studieux et coincés. Non seulement ma présence parmi eux pourrait, en quelque sorte, les déranger, mais avec tout ce calme et ce sérieux, je ne serai pas dans un environnement confortable, où je serai apte à me développer. Les artistes sont souvent les gens les plus paradoxals, les plus abus d'eux-même, les fêtards, bref, comme le dit si bien le proverbe, « qui se ressemble, s'assemble ». Je suis suffisamment décalée et névrosée pour composer avec le portrait du parfait artiste tourmenté. J'ai suffisamment d'expériences de la vie pour pondre des oeuvres incroyables que tous les psychanalystes du monde tenteront d'analyser, pour arriver à la simple conclusion que je suis indéchiffrable. Ce cursus est le tremplin de ma future carrière.
  • Pourquoi devrions-nous vous choisir vous, plutôt qu'un autre ? Je l'admets, mon bulletin n'est pas qu'une succession de notes parfaites et de mentions. Je n'ai pas un dossier vierge, et oui, en effet, je culmine les retards et les absences au cours. Mais voilà exactement pourquoi vous devriezme choisir comme élève de la nouvelle promotion de Yale. Je suis différente des autres, de tous ces élèves qui se trouvent déjà dans votre enceinte. Je vais amener un vent de nouveau et de fraîcheur, et remettre un peu de vie dans votre environnement gris et triste. De plus, je ne suis pas stupide. En fait, on me qualifie même de très intelligente, cependant, je n'ai jamais eu l'ambition de le montrer. Yale est l'université parfaite pour m'épanouir, j'en suis fortement convaincue. J'ai déjà de bonnes bases, je ne suis pas sectaire pour un sou, je suis même très sociable, et je suis toujours ouverte à de nouvelles connaissances et rencontres. Et si tout cela ne vous suffit pas, n'oubliez pas que tout Ivy League m'a déjà enregistré parmi les élèves inscrits pour la prochaine année, et que mon grand-père, James Carter, l'ancien président, vous connaissez? m'a conseillé d'appliquer à Yale. En cas de refus, je pourrais toujours me rabattre sur Harvard, Princeton ou Cornell.
  • Quels sont vos hobbies, en dehors des études ? J'en ai plusieurs, il ne fait aucun doute. J'aime bien lire, écouter de la musique et regarder des films. J'aime les arts, écumer les diverses galleries. Photographies, peintures, sculptures, dessins, pastels, bref, je sais reconnaître un beau travail. J'adore la photographie. Prendre des clichés au moment où les gens s'y attendent le moins, pour avoir un résultat dynamique et frais, loin de la perfection que nous apose les normes. J'aime aussi beaucoup la mode. Avec un bémol, cependant. Je n'aime pas ces petites filles-à-papa qui copient jusqu'aux chaussettes le dernier look du runway de Marc Jacobs ou Christian Dior, par John Galliano. La mode, c'est s'approprié certains morceaux ou accessoires de créateurs, et les agencer avec tout ce qui nous tombe sous la main. Un chandail blanc simple, une paire de jeans ou un manteau adorable trouvé dans une friperie. J'aime m'habiller et savoir que je ne croiserais personne avec les mêmes bottes que moi ou le même ensemble, de A à Z.


Dernière édition par le Ven 8 Fév - 1:15, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 29
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Lun 28 Jan - 23:39

Bienvenue Lexie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumactif.biz
Pixie Carter
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 26
I heart : Vice in all its forms and interpretations.
Humeur : Insanely Excessive.
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Lun 28 Jan - 23:41

Merci 'Mandine I love you

[Suggestion: Rajouter un smiley "câlin" Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Waldorf
Delightful Brunette | Perfectly Loveable
avatar

Féminin Nombre de messages : 679
Age : 27
I heart : Audrey Hepburn, Nate Archibald, Serena Van der Woodsen, NYC.
Humeur : Little Miss Perfect.
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Lun 28 Jan - 23:43

Lexie, mi amoooor I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fatigante.over-blog.com
Pixie Carter
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 26
I heart : Vice in all its forms and interpretations.
Humeur : Insanely Excessive.
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Lun 28 Jan - 23:45

Lewa, mi queridaaaaaa I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gossip Girl
Gossip Girl | You know you Love me
avatar

Féminin Nombre de messages : 107
Age : 28
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Lun 4 Fév - 22:33

Tu as dépassé le délai afin de remplir la fiche de présentation, qui est d'une semaine - nous estimons qu'après ce délai, c'est un manque de motivation qui fait défaut et non un manque de temps Wink. Simplement, nous t'accordons un délai supplémentaire de 24heures afin que tu aies le temps de terminer ta fiche si le rôle t'intéresse toujours ou que tu nous le précises si tu ne le souhaites plus.
Bon courage à toi ^^

_________________
And who am I ? That's one secret I'll never tell.
Xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.over-blog.com
Pixie Carter
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 26
I heart : Vice in all its forms and interpretations.
Humeur : Insanely Excessive.
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Mar 5 Fév - 1:06

Comme j'en ai avertis Lewa, je finis d'ici demain soir. I love you

Merci encore pour le délai I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pixie Carter
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 26
I heart : Vice in all its forms and interpretations.
Humeur : Insanely Excessive.
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Jeu 7 Fév - 3:45

Ne le cachons pas, j'aime aussi faire la fête. Sortir dans les endroits les plus branchés et réputés de toutes les grandes villes de l'Ouest, faire la fête jusqu'à pas d'heures, et rentrée complètement épuisée chez moi, pour y prendre une douche, et une petite bouchée et de filer en dehors de la maison, retrouver des amis pour magasiner ou se trouver un endroit pour la sortie du soir même. J'adore aussi voyager, pas seulement à travers les États-Unis, mais aussi partout en Europe, en Amérique du Sud et dans les pays aux antipodes, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Sinon, pour conclure, je dirais que j'aime aussi passer du temps seule, à fumer une clope sur le toit de la villa familiale, lisant un livre ou en feuilletant la nouvelle édition du Vogue français. En mini-short et chandail trop grand pour moi, les les Myrte de Chloé sur le bout du nez, à me satisfaire entièrement de qui je suis.


IV. EN PLUS

  • Histoire du personnage : Marise DuChamp serra un peu plus ses nombreux livres contre elle. Debout depuis plus d'une quinzaine de minutes, ses ouvrages d'Université commençaient à peser lourd. Mais son sac était déjà rempli de divers cahiers de notes, étuis à crayons et calculatrice scientifique. La jeune française, tout juste âgée de 20 ans, était au New Jersey pour un stage de six mois, étudiant à Princeton et étant hébergée dans une famille, des amis à ses parents. Comme à son habitude, le seul autobus qui lui permettait de rentrer chez les Rogers était en retard, et la jeune femme commençait sérieusement à avoir froid, malgré son écharpe rouge, son manteau marin et son petit chapeau assortit qui se posait gracieusement sur ses boucles blondes. Un coup de vent glacial, le mois de mars est toujours très froid au New Jersey, et Marise frissonna de nouveau. Si son stupide autobus n'arrivait pas dans cinq minutes, elle trouverait un autre moyen de rentrer. Elle n'avait pas d'argent pour un taxi, mais peu importe, elle ne resterait plus là à faire le poteau dans une ère glaciale. Quand finalement elle allait réellement s'énerver, l'autobus s'arrêta devant elle. Les usagers courants des transports en commun savent pertinemment qu'il est d'usage de laisser descendre les gens avant de monter à son tour dans l'autobus, mais la jeune française n'en avait aucune idée, elle était arrivée il y a tout juste deux jours, et s'engouffra dans la porte. Hors, au même moment, un jeune homme en sortit, et ils se percutèrent en plein fouet. Tous les manuels de Marise volèrent un moment pour s'écraser lourdement sur la chaussée. Grommelant, la jeune femme se pencha pour les ramasser, alors que le jeune homme, aux yeux bleus, seulement âgé d'une année ou deux de plus qu'elle, se penchait à son tour pour l'aider. « Je suis horriblement désolé, laissez-moi vous aidez... » Marise eut un petit sourire, et secoua la tête tout en ramassant son livre de chimie. « Non, pas du tout, j'aurais dû vous laissez passer... » Le jeune homme sourit, et se releva, tout en lui tendant les différents manuels empilés. « Mark Carter » Se relevant à son tour, Marise attrapa les livres de sa main valide, l'autre étant occupé à retenir tout son matériel scolaire. « Marise DuChamp, enchantée Mark. » Il y eut un échange de sourires gênés, puis Mark rompit le silence. « Il semblerait que votre autobus vous ait abandonnez... je vous raccompagne? » Marise acquiesça d'un hochement de tête, et ils prirent le chemin menant chez la famille Rogers. À la fin du stage de Marise, ils étaient fous l'un de l'autre, et c'est alors que la jeune femme apprit que Mark était en fait le fils de l'ancien président Carter. Elle resta chez les Rogers un moment, puis alors qu'elle annonçait ses fiançailles avec Mark, elle déménagea dans son immense villa de Pacific Heights, où vit le jour quelques temps plus tard, la petite Pixie Carter.

    La petite Pixie, tout juste âgée de 7 ans, se tenait droite comme un piquet sur sa chaise, et mangeait un à un ses raisins verts, totalement inobulés par Aladin. Ça devait faire au moins cinq fois de suite que la petite puce regardait la cassette, mais les yeux dans le beurre, amenant simplement les raisins à ses petites lèvres rosées comme une personne ensorcelée, la petite était toujours aussi intéressée. Sa petite robe blanche fleurit rose était soigneusement installée autour d'elle, et la petite demoiselle s'amusait à balancer ses petits souliers vernis sur le coin du sofa. Sa mère passa derrière elle, très élégante avec son veston noir, et déposa un rapide baiser sur le dessus de la tête de son petit trésor. « Que fais-tu ma chérie? » Sans se retourner vers sa mère, les yeux toujours rivés à l'écran, Pixie eut un sourire. « Je regarde Aladin maman! » Sa mère, qui n'avait pas levé les yeux de son agenda électronique le fit, et évalua la situation avec une petite grimace, les lèvres pincées. « Trésor, ça fait au moins cinq fois que tu le regardes aujourd'hui? Pourquoi tu n'irais pas plutôt t'amuser un peu dans la piscine ou avec tous tes jouets dans ta chambre? » Pixie soupira, visiblement dérangée, et répondit à sa mère avec le ton de quelqu'un qui parle avec une personne débile. « Je regarde Aladin parce que j'aime Aladin! » Sa mère leva les yeux au ciel. « Je sais que c'est une cassette très intéressante... » Un éclat de rire l'interrompit. La petite étira sa main pour cliquer sur le bouton pause de la télécommande, et se tourna vers sa mère, ses petites nattes blondes voltigeant derrière elle. « Je n'aime pas la cassette... j'aime Aladin! Je vais l'épouser plus tard! » Marise eut un sourire et donna un nouveau baiser sur la tête dd Pixie. « Mais voyons trésor, tu ne pourras jamais épouser Aladin, tu ne sais même pas où il habite, ou si tu lui plais... » Autant ne pas briser ses rêves, pensa-t-elle. De nouveau la demoiselle Carter eut ce ton concédant. « Si je ne lui plais pas, et bien, je l'achèterais! » Marise se retourna, ayant recommencé à pianoter sur son agenda électronique. « L'acheter? Mais voyons trésor, on n'achète personne! » Nouveau soupir de la part de Pixie qui eut un sourire désolé. « Bien évidemment que l'on peut acheter des gens! Quand on a de l'argent, comme nous! » Marise s'en allait lui répondre que même tout l'argent du monde ne suffisait pas à acheter quelqu'un, mais Pixie l'interrompit d'un air étonné. « Mais voyons maman! Tu as bien achetée Greta toi! Tu la payes, et elle fait ce que tu veux! Tu l'as acheté! Je ferais pareil avec Aladin! Je lui donnerais de l'argent, et il m'épousera! » La discussion était close, et sans un mot de plus, Pixie recommença son film. Marise eut un instant de choc, mais l'attention de sa fille était entièrement au film, alors elle se leva sans un bruit et recommença à travailler.

    À l'adolescence, la jeune femme, qui avait sauté une classe, se retrouva bien vite influencé par les plus vieux. Ça ne prit pas de temps qu'elle se construit un caractère bien trempé et déluré, et un goût pour la fête. Peu à peu, à force de photographies d'elle, et de ses différents ensembles vestimentaires, qui paraissaient dans certains magazines, la jeune femme atteint le titre de It-Girl de l'Ouest. Toutes les jeunes adolescentes connaissent son nom, suient les tendances qu'elle lance sans même y faire attention, et essaient de copier cet air blasé, avec un faible sourire endormi, son signe caractéristique.

  • Caractère : Pixie n'est pas une de ces jeunes femmes mystérieuses et élégantes, qu'il serait impossible de déchiffrer. En fait, elle aime se définir comme l'essence même d'un paradoxe. Elle admire les femmes classiques et élégantes, mais ne fait rien pour leur ressembler, d'ailleurs, elle a un côté très humain et naturel, n'abusant pas du maquillage et des diverses franfreluches sur le marché, supposées vous embellir en un instant. Elle est très intelligente et cultivée, possédant un esprit vif et logique, et pourtant, est reconnue comme une jeune femme névrosée et délurée, que l'on pourrait très bien retrouver à danser sur une table. En fait, Pixie, c'est surtout une jeune femme sans contraites. Indépendante, mais sociale, elle parcourt le monde à sa façon, accompagnée de ceux qui le veulent bien. Elle a soif de liberté, et ne basera jamais ses choix sur l'opinion des autres, comme elle ne jugera jamais une personne selon les dires et les ragots des autres. Pas sectaire du tout, elle va vers les autres, et à une facile tendance à se faire des amis partout où elle va. Excessive, avec Pixie, c'est tout ou rien. Elle n'aime pas devoir faire des sacrifices ou accepter les demi-mesures. Si elle aime quelqu'un, ce sera pour toujours et à la folie, mais dans le cas contraire, il est rare qu'une personne réussisse à remonter dans son estime. Épanouie, la jeune femme n'est pas en crise existentielle, et a parfaitement trouvée sa place dans ce monde. Elle vit la vie au jour le jour, ne se souciant jamais des conséquences, et en suivant ses impulsions. Destroy, elle collectionne les amourettes et idylles, les diverses consommations, légales ou non, et les fêtes quotidienne. D'ailleurs, elle en organise souvent, et à un sens de l'organisation examplaire. Pixie adore s'amuser, et trouve d'ailleurs l'environnement de Yale un rien trop calme et propre à son goût. Vous pouvez êtres sûrs qu'elle y rajoutera un peu de piquant... Pour faire un rappel au paradoxisme de sa personnalité, rappelons que Pixie n'est pas idiote, loin de là. Pourtant, elle n'hésite jamais à poser des gestes qui pourront lui nuire, et nuire aux autres sans remords ou secondes pensées. Impulsive, la demoiselle Carter est toujours celle qui va proposer les aventures rocambolesque ou les voyages vers l'inconnu. Souriante, Pixie est une jeune femme qui s'apprécit, sans être hautaine, et qui se suffit entièrement. Elle prône l'humour noir et l'auto-suffisance, le cynisme même. Franche, elle a la fâcheuse tendance de ce mettre les gens àdos. Pixie est explosive et incontrôlable, et ce n'est sûrement pas l'université qui la fera changer.



V. HORS-JEU


  • Code :
    Spoiler:
     
  • Prénom : Lexie suffira. I love you
  • Age : 16 ans, 2 mois, 21 jours, 22 heures et quelques minutes
  • Comment avez-vous connu le forum ? Je suis trop VIP Cool Non, en fait, j'ai fais ma petite fouine du côté de Lewa Chérie. I love you
  • Remarques diverses : J'A-D-O-R-E ce forum, lui énumerer ses qualités prendraient trop longtemps, alors je ne vais conclure que par un petit compliment. Un vrai bijou!


Spoiler:
 


Dernière édition par le Ven 8 Fév - 1:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurora Johnson
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 258
Age : 26
I heart : My books, the city of Angels, my future profession.
Humeur : Concentrated, serious.
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Jeu 7 Fév - 15:24

Haaaaan mais c'est Lexounette I love you I love you I love you Bienvenuuuuue <3 [C'est Carrie ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 29
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Ven 8 Fév - 0:35

Lexie, ce serait super si tu pouvais finir très rapidement quitte à bâcler un peu parce qu'on peut pas trop faire de favoritisme - si on veut pas entendre que le forum est à vomir et j'en passe ^^

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumactif.biz
Pixie Carter
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 26
I heart : Vice in all its forms and interpretations.
Humeur : Insanely Excessive.
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Ven 8 Fév - 0:36

J'étais en train de finir justement I love you
Désolée pour le délai, mon ordinateur refusait de s'ouvrir avant 10h30 hier soir, et je me couchais une demi-heure plus tard Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 29
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Ven 8 Fév - 0:37

OKok, super dans ce cas ^^

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumactif.biz
Chuck Bass
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 26
I heart : No, Thanks.
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Ven 8 Fév - 0:46

Qqun a dit qu'le forum était a vomir? :O.

C'est qui que j'le tape? (a).


*Retourne a sa présa"*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 29
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Ven 8 Fév - 0:50

Mais j'ten prie xD
Va voir dans les archives ^^ Un membre qui a perdu son rôle au profit d'un autre, même.

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumactif.biz
Pixie Carter
Lux & Veritas | Very Important Yalie
avatar

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 26
I heart : Vice in all its forms and interpretations.
Humeur : Insanely Excessive.
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Ven 8 Fév - 1:16

Finito Pepito I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Van Der Woodsen
Spicy Blondie | Sweet Perfection
avatar

Féminin Nombre de messages : 1037
Age : 29
I heart : New-York, dancing, acting, modeling, laughing, living and almost everyone.
Humeur : Shining, as usual
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   Ven 8 Fév - 16:34

Validée Lexie ^^
Très jolie présentation

_________________

I'm coming out of my cage and I've been doing just fine
Gotta gotta be down, because I want it all
It started out with a kiss, how did it end up like this
It was only a kiss, it was only a kiss


©to the creators
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xoxo-gossipgirl.forumactif.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pixie Carter // Blame it on the Black Star.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pixie Carter // Blame it on the Black Star.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Black☆Star [en cours] 2
» Dieu et l'apôtre (PV Black*Star, Tsubaki et Justin)
» Voyage trés cool !!! (PV Soul)
» Les dessins de Len ^^
» Aux grands mots , les grands remèdes ! Un départ rapide vers de nouvelles aventures [pv : le message de Black Star]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gossip Girl RPG - Lux & Veritas, welcome to Yale :: Introducing the Yalies :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: